DIALOGUE DES RELIGIONS

SUJETS SENSATIONNELS...RÉVÉLATIONS INCROYABLES ...DISCUSSIONS IMBATTABLES...ET AUTRES ...ET AUTRES ... DÉCOUVREZ PAR VOUS MÊMES !

DIALOGUE DES RELIGIONS

DIALOGUE RELIGIONS FORUM DES SCIENCES ET RELIGIONS: UN APPEL AU DIALOGUE DES RELIGIONS
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
bismillah سلام Shalom Paix Découvrez l'Islam comme personne ne vous le dira L'Islam dans la Bible ...dans l’Évangile ...dans le Coran ...et même dans les Veda ! BIENVENUE

Partagez | 
 

 LE DOGME DU MONOTHEISME : PRINCIPE DU TAWHID EN ISLAM

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
tinhinane

avatar

Messages : 361
Points : 487
Réputation : 18
Date d'inscription : 14/06/2012
Localisation : Algérie

MessageSujet: LE DOGME DU MONOTHEISME : PRINCIPE DU TAWHID EN ISLAM   Dim 14 Aoû - 19:25

bismillah

"Atawhid" se réalise par le premier piler de la Foi musulmane : "la Foi en Allah Gloire et Pureté à lui

la Foi en Allah  implique :

1/ la croyance en Son existence

2/ la Foi en l'Unicité de Sa seigneurie

3/ la Foi en l'Unicité de Sa divinité

4/ la Foi en Ses Noms et Attributs


la Foi en Allah    

1/ la croyance en l'existence d'Allah :


L’existence d’Allah     est prouvée par la nature innée, la raison, la législation et les sens.

1- Preuve de Son existence par la nature innée :
Spoiler:
 

2- Preuve de l’existence d’Allah  par la raison :
Spoiler:
 

3- Preuve de l’existence d’Allah par la législation :
Spoiler:
 

4- Preuves de l’existence d’Allah par les sens, il y en a deux sortes :
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tinhinane

avatar

Messages : 361
Points : 487
Réputation : 18
Date d'inscription : 14/06/2012
Localisation : Algérie

MessageSujet: Re: LE DOGME DU MONOTHEISME : PRINCIPE DU TAWHID EN ISLAM   Dim 14 Aoû - 19:26

2/  la Foi en l'Unicité de la Seigneurie d'Allah  

Elle consiste à reconnaître qu’Il est l’unique Seigneur, sans aucun associé ni assistant. Le terme « Seigneur » désigne Celui à qui appartiennent la création, la royauté et le commandement. Il n’y a donc d’autre créateur qu’Allah, ni d’autre maître que Lui, ni d’autre commandement que le Sien.

Allah   dit : La création et le commandement n’appartiennent qu’à Lui". al-aaraf, verset 54. "Tel est Allah, votre Seigneur : à Lui appartient la royauté, tandis que ceux que vous invoquez, en dehors de Lui, ne sont même pas maîtres de la pellicule d’un noyau de datte". Fatir, verset 13.

On ne connaît pas une seule créature qui ait nié la seigneurie d’Allah , à moins qu’il ne s’agisse d’un entêté qui n’a pas foi en ce qu’il dit, comme ce fut le cas avec Pharaon lorsqu’il déclara : "C’est moi votre Seigneur, le Très-Haut". an-naziaat, verset 29 ; "Et Pharaon dit : “ô notables, je ne connais pas de divinité pour vous, autre que moi.”. al-qassa, verset 30. Pourtant, cela n’émane pas d’une conviction ; Allah  dit : "Ils les nièrent injustement et orgueilleusement, tandis qu’en eux-mêmes ils y croyaient avec certitude". an-naml, verset 14. Et Moussa (as)-  dit à Pharaon, comme nous le rapporte Allah  : "Tu sais fort bien que ces choses [les miracles], seul le Seigneur des cieux et de la terre les a fait descendre comme autant de preuves illuminantes ; et certes, ô Pharaon, je te crois perdu". al-isra'e, verset 102.

Pour cette raison, les polythéistes reconnaissaient la seigneurie d’Allah, tout en Lui donnant des associés dans l’adoration et le culte. Allah  dit : "dis : “A qui appartient la terre et ceux qui y sont si vous savez ?”. Ils diront : “A Allah”. Dis : “Ne vous souvenez-vous donc pas ? “Dis : “Qui est le Seigneur des sept cieux et le Seigneur du Trône sublime ? “Ils diront : [ils appartiennent] “A Allah”. Dis : “Ne craignez-vous donc pas ? “Dis : “Qui détient dans sa main la royauté absolue de toute chose, et qui protège et n’a pas besoin d’être protégé ? [Dites], si vous le savez ! “Ils diront : “Allah”. Dis : “Comment donc se fait-il que vous soyez ensorcelés ? ” [au point de ne pas l’adorer exclusivement]. al-mou'eminoune, versets 84-89. ; "Et si tu leur demandes : “Qui a créé les cieux et la terre? ” Ils diront très certainement : “Le Puissant, l’Omniscient les a créés”. azoukhrouf, verset 9 ; "Et si tu leur demandes qui les a créés, ils diront très certainement : “Allah”. Comment se fait-il donc qu’ils se détournent ?". azoukhrouf, verset 87.

L’ordre d’Allah   a une dimension générale qui englobe le domaine matériel, mondain et le domaine religieux. Ainsi, de la même façon qu’Il organise tout dans l’univers et y décide ce qu’Il veut suivant ce que dicte Sa sagesse, c’est également Lui qui y est le Maître qui légifère les actes d’adoration et les règles des transactions selon ce que dicte Sa sagesse. En conséquence, celui qui reconnaît un législateur autre qu’Allah pour les actes d’adoration ou un juge autre que Lui dans les transactions, a associé à Allah et n’a pas atteint la vraie foi.

_________________
قال ابن القيم رحمه الله : لو نَفَعَ العلمُ بلا عمل لمَا ذمَّ الله سبحانه أحبارَ أهل الكتاب، ولو نَفَعَ العملُ بلا إخلاص لمَا ذمَّ المنافقين
**********************************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tinhinane

avatar

Messages : 361
Points : 487
Réputation : 18
Date d'inscription : 14/06/2012
Localisation : Algérie

MessageSujet: Re: LE DOGME DU MONOTHEISME : PRINCIPE DU TAWHID EN ISLAM   Dim 14 Aoû - 19:28

3/ la Foi en l'Unicité de la divinité d'Allah 


Cela signifie que Lui seul est la divinité véritable et n’a point d’associé. La divinité, c’est « l’être adoré » par amour et vénération.

Allah   dit : "Et votre Divinité est une divinité unique. Pas de divinité à part Lui, le Tout Miséricordieux, le très Miséricordieux". al-baqara, verset 36 ; "Allah atteste, et aussi les Anges et les doués de science, qu’il n’y a point de divinité à part Lui, le Mainteneur de la justice. Point de divinité à part Lui, le Puissant, le Sage !" al imrane, verset 37.


Attribuer la divinité à tout autre que Lui n’est qu’erreur et mensonge. Allah  dit : "C’est ainsi qu’Allah est Lui le Vrai, alors que ce qu’ils invoquent en dehors de Lui est le faux ; c’est Allah qui est le Sublime, le Grand". al hadj, verset 38. Le fait de les nommer divinités ne leur en confère pas pour autant le statut et les droits. Allah  dit à propos de (Lat, Uzza et Manat) qui étaient des divinités païennes qu'adoraient les polythéistes de la Mecque avant l'avènement de l'Islam : "Ce ne sont que des noms que vous avez inventés, vous et vos ancêtres. Allah n’a fait descendre aucune preuve à leur sujet". an-najm, verset 23.

Il rapporte ailleurs au sujet de Youssouf (as)-   que celui-ci demanda à ses deux compagnons de la prison : "Qu’est-ce qui est meilleur : des Seigneurs éparpillés ou Allah, l’Unique, le Dominateur suprême ? Vous n’adorez, en dehors de Lui, que des noms que vous avez inventés, vous et vos ancêtres, et à l’appui desquels Allah n’a fait descendre aucune preuve". youssuf, versets 39, 40.

C’est pour cette raison que les Messagers –que la paix et le salut d’Allah soit sur eux- disaient à leurs peuples : "Adorez Allah ; pour vous, pas d’autre divinité que Lui". al aaraf, verset 59. Toutefois, les polythéistes refusèrent cette vérité et adoptèrent en dehors d’Allah des divinités qu’ils adoraient à côté d’Allah   et dont ils invoquaient le secours et l’assistance.

Allah  a réfuté le fait que les polythéistes adoptent ces divinités en dehors d’Allah à l’aide de deux arguments rationnels :

Premier argument :

Ces prétendues divinités ne présentent aucune caractéristique divine. En effet, elles sont créées et ne créent pas ; elles ne procurent aucun avantage à leurs adorateurs et ne les protègent pas du mal ; elles ne sont maîtresses ni de la vie, ni de la mort, et ne possèdent aucune part aux cieux et ne participent pas à l’administration du monde. Allah  dit : "Mais ils ont adopté en dehors de Lui des divinités qui, étant elles-mêmes créées, ne créent rien, et qui ne possèdent la faculté de faire ni le mal ni le bien pour elles-mêmes, et qui ne sont maîtresses ni de la mort, ni de la vie, ni de la résurrection". al furqane, verset 3.

Allah  dit également : "Dis : “Invoquez ceux qu’en dehors d’Allah vous prétendez [être des divinités]. Ils ne possèdent même pas le poids d’un atome, ni dans les cieux ni sur la terre. Ils n’ont jamais été associés à leur création et Il n’a personne parmi eux pour Le soutenir”. L’intercession auprès de Lui ne profite qu’à celui en faveur duquel Il la permet". saba'e, versets 22-23.  ; "Est-ce qu’ils assignent comme associés ce qui ne crée rien et qui eux-mêmes sont créés, et qui ne peuvent ni les secourir ni se secourir eux-mêmes ?". al aaraf, verset 191-192.

Si telle est la réalité de ces prétendues divinités, les prendre pour des divinités fait partie des pires sottises et vanités.

Deuxième argument :

Les polythéistes recon-naissaient Allah  seul comme étant le Seigneur et le Créateur qui détient dans Sa main la royauté absolue de toute chose, Celui qui protège et n’a pas besoin d’être protégé. Ceci impliquait qu’Ils Le reconnussent comme étant la seule Divinité digne d’adoration, de la même manière qu’ils L’avaient reconnu comme unique Seigneur. Allah  dit : "Ô hommes ! Adorez votre Seigneur, qui vous a créés vous et ceux qui vous ont précédés. Ainsi atteindriez-vous à la piété. C’est Lui qui vous a fait la terre pour lit, et le ciel pour toit ; qui précipite la pluie du ciel et par elle fait surgir toutes sortes de fruits pour vous nourrir, ne Lui cherchez donc pas des égaux, alors que vous savez (tout cela)". al baqara, versets 21-22.

Allah   dit également : "Et si tu leur demandes qui les a créés, ils diront très certainement : “Allah”. Comment se fait-il donc qu’ils se détournent ?". azoukhrouf, verset 87.


Allah   dit aussi : "Dis : “Qui vous attribue de la nourriture du ciel et de la terre ? Qui détient l’ouïe et la vue, et qui fait sortir le vivant du mort et fait sortir le mort du vivant, et qui administre tout ? “Ils diront : “Allah”. Dis alors : “Ne Le craignez-vous donc pas ? ”. Tel est Allah, votre vrai Seigneur. Au delà de la vérité qu’y a-t-il donc sinon l’égarement ? Comment alors pouvez-vous vous détourner ?”".  Younous, verset 31-32.


_________________
قال ابن القيم رحمه الله : لو نَفَعَ العلمُ بلا عمل لمَا ذمَّ الله سبحانه أحبارَ أهل الكتاب، ولو نَفَعَ العملُ بلا إخلاص لمَا ذمَّ المنافقين
**********************************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tinhinane

avatar

Messages : 361
Points : 487
Réputation : 18
Date d'inscription : 14/06/2012
Localisation : Algérie

MessageSujet: Re: LE DOGME DU MONOTHEISME : PRINCIPE DU TAWHID EN ISLAM   Dim 14 Aoû - 19:30

4/ La foi en les Noms et Attributs d'Allah

C'est-à-dire la reconnaissance des Noms et Attributs qu’Allah s’est donnés dans Son Livre ou dans la Sunna de Son Messager   ﷺ-  , d’une manière qui Lui sied, sans les modifier, ni les nier, ni expliquer leur modalité, ni les comparer aux attributs des créatures.

Allah   dit : "C’est à Allah qu’appartiennent les noms les plus beaux. Invoquez-Le par ces noms et laissez ceux qui profanent Ses noms : ils seront rétribués pour ce qu’ils ont fait".  al aaraf, verset 180.

et Allah  dit également : "Il a la transcendance absolue dans les cieux et sur la terre. C’est Lui le Tout Puissant, le Sage". ar-roum, verset 27. ; "Il n’y a rien qui Lui ressemble ; et c’est Lui l’Audient, le Clairvoyant". achoura, verset 11.

Deux groupes se sont égarés sur cette question :

Premier groupe : Les [Muattila] (المعطلة)

Spoiler:
 
---------

Deuxième groupe : Les anthropomorphistes (Muchabbiha) (المشبهة)

Spoiler:
 
----------

La foi en Allah   telle qu'elle a été décrite précédemment a de profonds impacts sur les croyants, parmi lesquels :

1- Elle donne un sens concret à la proclamation de l’unicité d’Allah: les croyants ne témoignent de crainte et d’espérance qu’envers Allah uniquement et n’adorent personne en dehors de Lui.

2- Elle leur fait connaître la plénitude de l’amour d’Allah et de Sa vénération, ainsi que l’exigent Ses beaux Noms et Ses Attributs sublimes.


_________________
قال ابن القيم رحمه الله : لو نَفَعَ العلمُ بلا عمل لمَا ذمَّ الله سبحانه أحبارَ أهل الكتاب، ولو نَفَعَ العملُ بلا إخلاص لمَا ذمَّ المنافقين
**********************************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tinhinane

avatar

Messages : 361
Points : 487
Réputation : 18
Date d'inscription : 14/06/2012
Localisation : Algérie

MessageSujet: Re: LE DOGME DU MONOTHEISME : PRINCIPE DU TAWHID EN ISLAM   Mar 16 Aoû - 22:24

Le Seigneur Dieu Est Celui Qui a la divinité, sans associé(s) ni dans la création, ni dans le jugement, Il Est Unique, Seul, plein de Majesté et de Noblesse ; à savoir qu'Il mérite l'adoration qui est la limite de la crainte et de la soumission.

Il Est Celui Dont la miséricorde englobe le musulman et le non-musulman dans le bas-monde et Celui Qui fait miséricorde aux croyants uniquement dans l'au-delà. Il Est Celui Qui a pour attribut la complète souveraineté et Qui Est exempt de l'associé, de l'enfant et des attributs d'imperfection comme le besoin de l'endroit ou du temps.

Il Est saint de tout défaut. Sa promesse est immuable comme Sa parole, Il Est le Garant des pieux et de ce qu'Il leur aura accordé. Il Est Celui Qui est témoin de Ses créatures de ce qui provient d’elles comme parole, acte ou croyance. Il Est le Puissant Qui n'est pas vaincu. Il Est Celui Qui comble les besoins des créatures ou Celui Qui les contraint à ce qu'Il veut.

Eminent par Sa Grandeur et exempt des attributs des créatures, Il domine les injustes parmi elles. Il Est Celui Qui fait surgir les choses du néant à l'existence et Qui crée les créatures sans modèle précédent. Il Est Celui Qui a constitué Ses créatures sous diverses apparences par lesquelles elles se distinguent, par leur différence et leur multiplicité. Pardonneur des pêchés, Il subjugue Ses créatures par Son pouvoir absolu et qui ne connaît aucune incapacité devant les choses.

Il Est Celui Qui dispense largement par Son don sans attendre de récompense, Garant de la subsistance. Il Est Celui Qui ouvre à Ses créatures les voies qui leur étaient fermées dans leurs affaires. Il Est Celui Qui a la science des forts intérieurs et des choses cachées que la science des créatures n'atteint pas. Il Est Celui Qui restreint la subsistance par Sa sagesse ou l'étend par Sa largesse et Sa générosité.

Il rabaisse les oppresseurs et humilie les orgueilleux ainsi qu'Il élève en degré les gens de l'obéissance par Sa grâce. Il Est Celui Qui honore Ses saints par la félicité ininterrompue au paradis et Qui humilie les non croyants par l'éternité du séjour dans le feu. Il Est Celui Qui entend le secret et la confidence sans comment, sans appareil ni organe, Celui Qui voit ce qui est visible sans comment, sans appareil ni organe.

Il Est Celui Qui juge entre les créatures dans l'au-delà et nul autre que Lui ne juge, Il Est est exempt de l'injustice et de l'oppression. Il Est Le Bienfaiteur envers les gens d'une façon qui leur échappe et qui leur est voilée, par où ils ne s'attendent pas. Il Est Celui Qui a la science de la réalité des choses, Celui Qui a le pardon et l'indulgence, Celui Qui a la prééminence sur toute chose importante. Il est exempt des attributs des corps.

Allah est donc plus éminent en degré que tout être éminent, Celui Qui accorde beaucoup de pardons de Sa part et Celui Qui récompense la moindre obéissance par beaucoup de récompenses. Il Est Celui Qui est élevé par rapport à Sa création par Sa toute puissance dominatrice, Celui Qui est supérieur à tout en terme de statut, Celui Qui préserve qui Il veut du mal, de la nuisance et de la perdition, Le Tout-Puissant, et Il est Celui Qui pourvoit ce dont on tire des forces.

Il Est Celui Qui fait rendre compte aux gens de ce qu'ils ont fait auparavant dans le bas-monde, Celui Qui a pour attribut l'éminence et l'élévation du degré, Le Dispensateur du Bien. Il Est Celui Qui préserve qui Il veut du mal et Qui sait toutes choses, Celui Qui exauce celui qui est dans l'extrême nécessité lorsqu'il L'invoque et Celui Qui porte secours à celui qui est affligé lorsqu'il appelle Son secours, Sa subsistance s'étend à toute Sa création, Il régit la création des choses comme Il le veut car Il sait les issues des choses.

Il Est Celui Qui agrée les pieux vertueux. Il Est Dont le degré est éminent et Celui Dont la générosité est étendue. Il Est Celui Qui ressuscite les créatures après la mort et les rassemble pour un jour au sujet duquel il n'y a aucun doute, Celui à la science duQuel rien n'est caché, Celui Dont l'existence est confirmée, Celui sur l'existence duQuel il n'y a pas de doute, Celui Qui est garant des subsistances des créatures, Celui Qui sait leurs situations, Celui Dont la puissance est absolue, Celui que rien ne réduit à l'incapacité, Celui Qui n'est pas atteint par la fatigue et la lassitude, Celui Qui donne la victoire aux croyants, Celui Qui mérite la louange, la reconnaissance et l'éloge, Celui Qui sait toute chose par une science éternelle et Celui Qui sait le nombre des choses, Celui Qui crée les choses : Il les fait exister à partir du néant, Celui Qui fait retourner les créatures à la mort après la vie puis, Il les fait retourner à nouveau à la vie après la mort, Celui Qui fait vivre le liquide séminal sans vie et en fait l'être doté d'une âme, et Celui Qui fait vivre les corps décomposés en leur faisant revenir les âmes lors de la résurrection.

Il Est Celui Qui fait mourir les vivants, et Qui fait disparaître par la mort la santé des personnes fortes. Il Est Celui Qui de toute éternité existe et a pour attribut la vie, L'Eternel Qui ne change pas et Il est Celui Qui prédestine les choses des univers, Le riche qui n’est jamais pauvre, Celui Dont le degré est éminent et Celui Dont la générosité est étendue à l'infini.

Il Est l'Unique, Celui Qui n'a pas de second dans l’exemption de début et dans la divinité, Celui de Qui l'on a besoin dans toutes les situations et Celui à Qui l'on s'adresse en cas de difficultés ou d'épreuves, Celui à Qui n'advient aucune impuissance ni aucune faiblesse, Le Tout-Puissant auQuel rien ne résiste, Celui Qui attribue aux choses leurs valeurs respectives, Il accorde un rang élevé à qui Il veut d'entre Ses créatures et Il abaisse le rang de qui Il veut par Sa sagesse.

Il Est L'Eternel exempt de début, Celui Qui n'a pas de début, Celui Qui existe sans changement, après l'anéantissement des créatures, Celui Qui est au-dessus de toutes choses par la domination, la puissance et la prédominance et non par l'endroit, l'image ou le comment qui font en effet partie des attributs des créatures. Il Est Celui Dont ne se saisissent pas les imaginations limitées à ce qui a un comment, Le Possesseur de toutes choses et Celui Dont la volonté se réalise en toutes choses, Celui qui est exempt des attributs de la création, le Bienfaiteur envers Ses serviteurs, Celui Dont la bienfaisance et les bienfaits englobent l'ensemble de Sa création, Celui Qui accepte le repentir de celui qui le refait chaque fois, Celui Qui fait parvenir le châtiment à qui Il veut parmi les injustes et Il est Celui Qui juge et Qui est exempt de l'injustice.

Il Est Celui Qui pardonne les péchés et délaisse la rétribution de celui qui fait du mal, par générosité et bienfait, Celui Dont la miséricorde est extrême, Celui à Qui revient la souveraineté qu'Il a donnée à certaines de Ses créatures dans le bas-monde, Celui Qui mérite d'être glorifié, de ne pas être renié et que l'on ne fasse pas de la mécréance à Son sujet, et Il est Celui Qui accorde par générosité, aux gens de la sainteté, la réussite et la lumière complète le jour du jugement.

Il Est Celui Qui est juste dans Son jugement, Celui Qui rassemble les créatures un jour au sujet duquel il n'y a aucun doute. Il Est Celui Qui n'a pas besoin de Sa création et les créatures ont besoin de Lui, Celui Qui a comblé les besoins des créatures et leur a fait parvenir leurs subsistances, Celui Qui prive qui Il veut de ce qu'Il veut, Il est le Tout-Puissant sur le fait que subisse un préjudice qui Il veut. Il Est le Tout-Puissant sur le fait que soit avantagé qui Il veut, Celui par la guidée duQuel celui qui est dans la tentation sera bien guidé, et sera donc dirigé sur la voie de droiture.

Il Est Celui Qui accorde par Sa grâce la bonne guidée et la justesse à Qui Il veut parmi Ses créatures, Celui Qui a fait surgir du néant les créatures en les innovant et en leur donnant des caractéristiques inédites, sans modèle préexistant. Il Est Celui Dont l’exemption de fin est obligatoire selon la raison, Celui Qui existe sans anéantissement, après l'anéantissement de la création, Celui Qui guide les créatures vers ce qui est de leur intérêt, Celui Qui ne frappe pas immédiatement les désobéissants par l'arrivée du châtiment mais Qui retarde cela pour une échéance définie et Qui leur accorde un délai jusqu'à un temps connu.

Il Est Allah.   soubhanallah

_________________
قال ابن القيم رحمه الله : لو نَفَعَ العلمُ بلا عمل لمَا ذمَّ الله سبحانه أحبارَ أهل الكتاب، ولو نَفَعَ العملُ بلا إخلاص لمَا ذمَّ المنافقين
**********************************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LE DOGME DU MONOTHEISME : PRINCIPE DU TAWHID EN ISLAM   

Revenir en haut Aller en bas
 
LE DOGME DU MONOTHEISME : PRINCIPE DU TAWHID EN ISLAM
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tawhid Ar-Rubûbiyyah (l'unicité dans la seigneurie)
» le jugement des paroles qui font sortir de l'islam
» Charh Kitabou Tawhid (Cheykh Sâlih ibn ‘Abdil ‘Aziz Âl-Cheikh)
» La mise en garde contre le Chiisme, leur dogme, leur voie...
» Les Chretiens Martyrs de l'Islam

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DIALOGUE DES RELIGIONS  :: VIE DU FORUM :: Enseignement et Débat Interne :: ISLAM HANIF:La vraie religion pour Dieu, c’est l’islam. :: Post-it: Ressources en Ligne et manuels :: LU POUR VOUS-
Sauter vers: