DIALOGUE DES RELIGIONS

SUJETS SENSATIONNELS...RÉVÉLATIONS INCROYABLES ...DISCUSSIONS IMBATTABLES...ET AUTRES ...ET AUTRES ... DÉCOUVREZ PAR VOUS MÊMES !

DIALOGUE DES RELIGIONS

DIALOGUE RELIGIONS FORUM DES SCIENCES ET RELIGIONS: UN APPEL AU DIALOGUE DES RELIGIONS
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
bismillah سلام Shalom Paix Découvrez l'Islam comme personne ne vous le dira L'Islam dans la Bible ...dans l’Évangile ...dans le Coran ...et même dans les Veda ! BIENVENUE

Partagez | 
 

 DES HOMMES AUTOUR DU PROPHETE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ASHTAR
ADMIN
avatar

Messages : 1288
Points : 1630
Réputation : 13
Date d'inscription : 07/03/2012
Localisation : MAROC

MessageSujet: DES HOMMES AUTOUR DU PROPHETE   Mar 23 Déc - 18:52

Abou Dzarr: RA  

Abou Dzarr ( RA ) a dit : Le messager d’Allah saws m’a dit :

"Aucune terre arborisante n’a pris sous son ombre ,ni terre poussiéreuse n’a soulevé de pieds ,que celui dont la parole véridique que le plus fidèle Abou Dzarr, ressemblant à Jésus fils de Marie (as)! Omar Ibn Al Khattab a dit comme convoitant :Est ce que tu reconnait ceci pour lui ? Il a répondu :Oui ,reconnaissez vous aussi ceci pour lui ."


Certains ont reconnu dans ce hadith qu’il était aussi humble que Jésus fils de Marie (as).
(Hadith dans les sunnan Athirmidi)
Il est vrai que le témoignage du messager d’Allah pour ses compagnons est un témoignage véridique ,car le prophète :saws: ne prononce rien sous la passion ,mais sa parole est une parole inspirée .

Heureux celui qui a reçu un tel témoignage sur sa personne ,car il est des nombres des habitant du paradis éternel ,et pourquoi pas alors qu’Allah en a témoigné dans son livre le coran !


[9.100] Les tout premiers [croyants] parmi les Emigrés et les Auxiliaires et ceux qui les ont suivis dans un beau comportement, Allah les agrée, et ils l'agréent. Il a préparé pour eux des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, et ils y demeureront éternellement. Voilà l'énorme succès !


[48.18] Allah a très certainement agréé les croyants quand ils t'ont prêté le serment d'allégeance sous l'arbre.


C’est par la piété et le dévouement à Allah le Seigneur de l’univers que de tels hommes ont obtenu les degrés les plus élevés dans cette vie et celle d’après ,ce n’est ni par la filiation, ni par l’autorité, ni par le rapprochement que l’ont obtien la place des heureux de demain ,mais par la croyance en Allah et son prophète saws .

« Salmane est l’un de nous les habitant de cette maison » disait aussi le prophète saws sur le compagnon Salamne Al Farissi (le perse) .
Le prophète saws n’a-il pas dit : « Je suis le grand père de tout pieux ,même s’il est un esclave éthiopien »


La vraie filiation est celle de la croyance et de la piété ...Car qu’est ce qu’a gagné  Abou Lahab qui était l’oncle du prophète saws ?
Allah n’a t-IL pas dit à son compte :


[111.1] Que périssent les deux mains d'Abu-Lahab et que lui-même périsse.

_________________
"ادع الى سبيل ربك بالحكمة والموعظة الحسنة وجادلهم بالتي هي احسن ان ربك هو اعلم بمن ضل عن سبيله وهو اعلم بالمهتدين "
" Appelle à la Voie de ton Seigneur avec sagesse et par de persuasives exhortations. Sois modéré dans ta discussion avec eux. Du reste, c’est ton Seigneur qui connaît le mieux celui qui s’écarte de Sa Voie, comme Il connaît le mieux ceux qui sont bien guidés."
(Les Abeilles v.125)
http://brouk.over-blog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://religions.religionboard.net
tinhinane

avatar

Messages : 356
Points : 478
Réputation : 18
Date d'inscription : 14/06/2012
Localisation : Algérie

MessageSujet: Re: DES HOMMES AUTOUR DU PROPHETE   Mer 24 Déc - 0:01

salam

les compagnons (RA) avaient la chance d'avoir vécu à l'époque du Noble Prophète :saws:  qui témoignait de la particularité de chacun d'entre eux.

il existe aussi un hadith qui relate l'histoire des dix personnes auxquelles la bonne nouvelle du paradis avait été annoncée (المبشرين بالجنة), que connait-on de la véracité de ce hadith ? le nombre exacte ? hommes ou femmes ?

_________________
قال ابن القيم رحمه الله : لو نَفَعَ العلمُ بلا عمل لمَا ذمَّ الله سبحانه أحبارَ أهل الكتاب، ولو نَفَعَ العملُ بلا إخلاص لمَا ذمَّ المنافقين
**********************************
L'islam défie : Les vérités du Coran face aux détracteurs
http://www.aimer-jesus.com/reponses/verites_coran_defense.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ASHTAR
ADMIN
avatar

Messages : 1288
Points : 1630
Réputation : 13
Date d'inscription : 07/03/2012
Localisation : MAROC

MessageSujet: Re: DES HOMMES AUTOUR DU PROPHETE   Mer 24 Déc - 8:36

[48.18] Allah a très certainement agréé les croyants quand ils t'ont prêté le serment d'allégeance sous l'arbre. Il a su ce qu'il y avait dans leurs coeurs, et a fait descendre sur eux la quiétude, et Il les a récompensés par une victoire proche.


لَ‍‍قَ‍‍‍دْ‌ ‌‍رَ‍‍ضِ‍‍يَ ‌ال‍‍لَّهُ عَنِ ‌الْمُؤْمِن‍‍ِ‍ي‍‍نَ ‌إِ‌ذْ‌ يُبَايِعُونَكَ تَحْتَ ‌ال‍‍شَّجَ‍رَةِ فَعَلِمَ مَا‌ فِي قُ‍‍لُوبِهِمْ فَأَنْ‍‍زَلَ ‌ال‍‍سَّكِينَةَ عَلَيْهِمْ ‌وَ‌أَثَابَهُمْ فَتْحا ‌ ً‌ قَ‍‍‍رِيبا ‌ ً


  ibn hazm a dit dans « El Mouhalla » Chp.4 p.148: « Allah nous a informé qu'Il savait ce qu'il y avait dans leur cœur, et qu'Il avait fait descendre la paix sur eux, il n'appartient donc à personne de douter des compagnons»




Leurs mérites:
قال رسول الله صلى الله عليه وسلم عن هؤلاء الصحابة الأشاوس: [ أنتم اليوم خير أهل الأرض ] رواه البخاري
Dans le hadith Boukhari ,le prophète  :saws: parlant de ces compagnons :" Vous êtes aujourd'hui les meilleurs des hommes sur terre!"


وعن النبي رسول الله صلى الله عليه وسلم أنه قال: [ لا يدخل النار أحد ممن بايع تحت الشجرة ] رواه مسلم
Et dans les hadith de Mouslim ,il a dit :saws: " Personne de ceux qui ont prêté allégeance sous l'arbre n'entrera au feu (de l'enfer)!"



Le nombre de ses compagnons dépasse mille quatre cents hommes et femmes .et d'après le hadith de Jabir Bnou Abdallah ils étaient 1400 alors que dans celui de Saïd Bnou Al Moussayeb ils étaient 1500 .("oua Allah-ou A'alem": Allah est plus savant )Parmi eux il y avait :Abou Bakr,Omar, Ali, Jabir Ibn Abdellah ,le fils d'Omar Abdallah et Oum Salama entre plusieurs ...

_________________
"ادع الى سبيل ربك بالحكمة والموعظة الحسنة وجادلهم بالتي هي احسن ان ربك هو اعلم بمن ضل عن سبيله وهو اعلم بالمهتدين "
" Appelle à la Voie de ton Seigneur avec sagesse et par de persuasives exhortations. Sois modéré dans ta discussion avec eux. Du reste, c’est ton Seigneur qui connaît le mieux celui qui s’écarte de Sa Voie, comme Il connaît le mieux ceux qui sont bien guidés."
(Les Abeilles v.125)
http://brouk.over-blog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://religions.religionboard.net
tinhinane

avatar

Messages : 356
Points : 478
Réputation : 18
Date d'inscription : 14/06/2012
Localisation : Algérie

MessageSujet: Re: DES HOMMES AUTOUR DU PROPHETE   Mer 24 Déc - 12:48

je ne savais pas qu'il s'agissait de ceux qui ont prêté allégeance, ça je viens de l'apprendre Exclamation

donc ils ne sont pas que dix mais bien plus, ils sont nombreux.

Citation :
 ibn hazm a dit dans  « El Mouhalla » Chp.4 p.148: « [b]Allah nous a informé qu'Il savait ce qu'il y avait dans leur cœur, et qu'Il avait fait descendre la paix sur eux, il n'appartient donc à personne de douter des compagnons»

jusqu'à excommunier et faire le takfir de tous ceux qui les insultent, cela se comprend et c'est tout à fait juste.

que Dieu guide et ouvre les yeux des égarés chites.

_________________
قال ابن القيم رحمه الله : لو نَفَعَ العلمُ بلا عمل لمَا ذمَّ الله سبحانه أحبارَ أهل الكتاب، ولو نَفَعَ العملُ بلا إخلاص لمَا ذمَّ المنافقين
**********************************
L'islam défie : Les vérités du Coran face aux détracteurs
http://www.aimer-jesus.com/reponses/verites_coran_defense.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ASHTAR
ADMIN
avatar

Messages : 1288
Points : 1630
Réputation : 13
Date d'inscription : 07/03/2012
Localisation : MAROC

MessageSujet: Re: DES HOMMES AUTOUR DU PROPHETE   Mer 24 Déc - 13:23

prière

_________________
"ادع الى سبيل ربك بالحكمة والموعظة الحسنة وجادلهم بالتي هي احسن ان ربك هو اعلم بمن ضل عن سبيله وهو اعلم بالمهتدين "
" Appelle à la Voie de ton Seigneur avec sagesse et par de persuasives exhortations. Sois modéré dans ta discussion avec eux. Du reste, c’est ton Seigneur qui connaît le mieux celui qui s’écarte de Sa Voie, comme Il connaît le mieux ceux qui sont bien guidés."
(Les Abeilles v.125)
http://brouk.over-blog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://religions.religionboard.net
ASHTAR
ADMIN
avatar

Messages : 1288
Points : 1630
Réputation : 13
Date d'inscription : 07/03/2012
Localisation : MAROC

MessageSujet: Re: DES HOMMES AUTOUR DU PROPHETE   Jeu 25 Déc - 10:35

Abou Dzarr ( RA ) son vrai nom est "JOUNDOUB BNOU JOUNADA" était déjà un homme pieux et un ascète avant la venue de l'islam ,il adorait Allah et dès qu'il a entendu du prophète Mohamed saws il a accouru et a témoigné de la chahada ,il est le cinquième qui a reconnu l'islam et le prophète :saws:  en tant qu'envoyé d'Allah lorsque le messager d'Allah était à la Mecque. Abou Dzarr regagna sa tribu .Puis il immigra en Medine après la bataille du fossé ,et il habita après La ville Arrabda où il est mort dans la Khilafa d'Othmane .


[9.100] Les tout premiers [croyants] parmi les Emigrés et les Auxiliaires et ceux qui les ont suivis dans un beau comportement, Allah les agrée, et ils l'agréent. Il a préparé pour eux des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, et ils y demeureront éternellement. Voilà l'énorme succès !

_________________
"ادع الى سبيل ربك بالحكمة والموعظة الحسنة وجادلهم بالتي هي احسن ان ربك هو اعلم بمن ضل عن سبيله وهو اعلم بالمهتدين "
" Appelle à la Voie de ton Seigneur avec sagesse et par de persuasives exhortations. Sois modéré dans ta discussion avec eux. Du reste, c’est ton Seigneur qui connaît le mieux celui qui s’écarte de Sa Voie, comme Il connaît le mieux ceux qui sont bien guidés."
(Les Abeilles v.125)
http://brouk.over-blog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://religions.religionboard.net
tinhinane

avatar

Messages : 356
Points : 478
Réputation : 18
Date d'inscription : 14/06/2012
Localisation : Algérie

MessageSujet: Re: DES HOMMES AUTOUR DU PROPHETE   Sam 14 Mai - 11:35

Le compagnon Abou Hourayra, de son premier nom Abdchams (adorateur du soleil), embrassa l'Islam devant le Messager, pendant que l'expédition de Khaybar battait son plein. C'était en l'an 8 de l'Hégire. Durant les quatre dernières années de sa vie, le Messager  :saws:  sera côtoyé en parmanence par cet exceptionnel compagnon à la mémoire prodigieuse.

Avant de se convertir, Abou Hourayra était un salarié très démuni qui se prosternait à des déités qui ne servent ni ne nuisent. Après sa conversion, il devint un personnage célèbre vouant ses adorations à Dieu l'unique. Le voici qui parle de lui-même: «J'ai grandi orphelin et j'ai émigré très pauvre... J'ai été un salarié contre le répas de mon ventre, chez Bosra bint Ghazouan. J'étais à leur service, quand ils installaient leur camp, et je guidais leur caravane quand ils se déplaçaient. Et maintenant me voilà son époux, grâce à Dieu. Louange donc à Dieu qui a redressé la religion et fait d'Abou Hourayra un imam.»


Etant doté d'une mémoire phénoménale, et bien qu'il fût un illettré, Abou Hourayra prit vite conscience du service important qu'il pouvait rendre à la religion musulmane. Il s'attela alors à préserver l'héritage religieux du Prophète :saws: , puisqu'il n'avait pas de terre à cultiver ni de commerce à fructifier. Il réussit ainsi dans de larges mesures à sauvegarder de très nombreux hadiths de la Tradition prophétique.

Il se mit à transmettre les hadiths du Prophète  :saws:  dès la disparition de ce dernier, si bien que des compagnons s'en étonnèrent, en disant:«D'où lui viennent ces hadiths? Quand les a-t-il entendus et appris?»

Le valeureux compagnon répondit avec clarté à ce genre de questionnements comme pour dissiper le doute qu'on voulait exprimer. Il avait dit, entre autres: «Vous dites qu'Abou Hourayra abonde trop dans la transmission des hadiths du Prophète  :saws: . Eh bien! mes compagnons mouhajirites étaient occupés par leur terres. Pendant ce temps, j'étais quelqu'un de pauvre, qui accompagnait beaucoup le Messager de Dieu. Je tenais à être présent quand eux s'absentaient et je retenais dans ma memoire quand eux oubliaient. Et puis, le Prophète  :saws:  nous a dit un jour: «Celui qui étale son habit jusqu'à ce qu'il écoute mon hadith puis le retire à lui, celui-là n'oubliera plus rien de ce qu'il aura entendu de moi.» J'ai alors étalé mon habit et il m'a dit des hadiths, puis j'ai retiré mon habit à moi. Par Dieu! je n'ai rien oublié de ce que j'ai entendu de lui. De plus, je ne vous aurais rien rapporté des hadiths du Prophète  :saws: , si ce n'était ce verset coranique Ceux qui dissimulent ce que nous avons fait descendre de preuves et de guidance, après même les avoir explicitées aux hommes dans l'Ecriture, ceux-là Dieu les maudit, et les maudisse qui les maudira (s. 2, v.159).»

A suivre...

_________________
قال ابن القيم رحمه الله : لو نَفَعَ العلمُ بلا عمل لمَا ذمَّ الله سبحانه أحبارَ أهل الكتاب، ولو نَفَعَ العملُ بلا إخلاص لمَا ذمَّ المنافقين
**********************************
L'islam défie : Les vérités du Coran face aux détracteurs
http://www.aimer-jesus.com/reponses/verites_coran_defense.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tinhinane

avatar

Messages : 356
Points : 478
Réputation : 18
Date d'inscription : 14/06/2012
Localisation : Algérie

MessageSujet: Re: DES HOMMES AUTOUR DU PROPHETE   Ven 27 Mai - 21:51

- Sa conversion

Abou Hourayra (رضي الله عنه) se convertit à l'Islam en l'année de Khaybar (7 H) alors qu'il appartenait au chef de la tribu des Daws.

Cette tribu vivait dans la région de Tihamah qui s'étendait le long de la Mer Rouge, au sud de l'Arabie Saoudite.

Quand At-Tufayl retourna à son village après sa rencontre avec le Prophète (صلى الله عليه و سلم) et sa conversion à l'Islam, au tout début de la mission, Abou Hourayra (رضي الله عنه) fut l'un des premiers à répondre à son appel, contrairement aux autres membres de la tribu qui s'entêtèrent longtemps dans leurs anciennes croyances.

Souvent, il louait Allâh pour sa bonne fortune et disait :

"Louange à Allâh qui a guidé Abou Hourayra à l'Islam, gloire à Allâh qui a enseigné à Abou Hourayra le Coran.
Louange à Allâh qui a accordé à Abou Hourayra la compagnie de Mohammad, qu'Allâh le bénisse et lui accorde la paix".


- Sa première rencontre avec le Prophète صلى الله عليه و سلم

Abou Hourayra (رضي الله عنه) accompagnait At-Tufayl lorsque ce dernier se rendit de nouveau à la Mecque.

Il y eut le privilège et l'honneur de rencontrer le noble Prophète (صلى الله عليه و سلم) qui lui demanda :

- "Quel est ton nom ?
- Abdu Shams- serviteur du soleil, répondit-il.
- Remplace-le par Abdur-Rahman - serviteur du Tout Miséricordieux, dit le Prophète صلى الله عليه و سلم.
- ça sera donc Abdur-Rahman, ô Messager d'Allah, acquiesça-t-il."


Il continua néanmoins à être connu sous le nom d'Abou Hourayra, littéralement "le père d'un chaton", car comme le Prophète (صلى الله عليه و سلم) il affectionnait les chats et depuis l'enfance, il a toujours eu un chat pour jouer.

Abou Hourayra (رضي الله عنه) demeura à Tihamah pendant plusieurs années avant de partir pour Médine en l'an 7 de l'Hégire avec les autres membres de sa tribu.

- L'invocation du Prophète en sa faveur concernant la science

Zayd Ibn Thabit, le notable compagnon du Prophète (صلى الله عليه و سلم) rapportait :

"Nous étions Abou Hourayra, un ami et moi-même en train de prier Allâh Tout Puissant et d'effectuer le dhikr dans le Masjid, lorsque le Messager d'Allâh apparut.
Il se joignit à nous.

Nous nous tûmes et il dit: "Poursuivez ce que vous étiez en train de faire".

Alors mon ami et moi fîmes une invocation à Allâh et le Prophète (صلى الله عليه و سلم) de dire amin à nos duas.
Ce fut ensuite au tour d'Abou Hourayra.
Il fit la supplication suivante: "O Seigneur, je Te demande ce que mes deux compagnons t'ont demandé et je Te demande le savoir qui ne sera pas oublié".

Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) dit amin .

Ensuite, nous répétèrent : "Et nous demandons à Allâh le savoir qui ne sera pas oublié".
Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) répondit : "Le jeune Dawsi a demandé cela avant vous".

Une fois, le souverain Marouan b. al-Hakam invita Abou Hourayra, pour le tester sur le sujet de sa maîtrise du hadith. Il le fit asseoir à côté de lui, tandis qu'un secrétaire se tenait caché et écrivait tous les hadiths dits par Abou Hourayra. L'année suivante, Marouan l'invita de nouveau et l'interrogea sur les hadiths: Abou Hourayra n'en n'avait pas oublié le moindre mot.

Abou Hourayra avait d'ailleurs dit de sa personne: «Aucun compagnon du Messager de Dieu ne rapporte de hadiths plus que moi, à l'exception de Abdallah b. Amrou. b. al-As. Celui-ci écrivait alors que moi je ne sais pas écrire.»

Dans le khalifat d'Omar b. al-Khattab, Abou Hourayra occupa le poste de gouverneur du Bahrein, mais pour une durée déterminée, durant laquelle il put constituer quelques biens personnels. Laissons-le raconter l'entretien qu'il avait eu à Médine avec le khalife:

«Omar m'a dit: "Ennemi de Dieu, ennemi de son livre! As-tu osé voler le bien de Dieu?" J'ai dit: "Je ne suis ni l'ennemi de Dieu ni l'ennemi de son livre. Je suis plutôt l'ennemi de leur ennemis, et je ne suis pas celui qui vole le bien de Dieu!" Il a dit: "Alors, d'où as tu les dix mille?" J'ai dit: "Ce sont des chevaux qui se sont reproduits, des dons qui se sont succédés (du ciel)."... Omar a dit: "Verse-les alors au Trésor public."

Abou Hourayra accepta de les verser puis leva les mains au ciel et dit: «Dieu! pardonne à l'Emir des croyants.» Quelques temps après, Omar proposa le poste à Abou Hourayra. Ce dernier refusa. Comme Omar demanda pourquoi, Abou Hourayra répondit: «Pour qu'on n'insulte pas mon honneur et qu'on ne prenne pas mon bien...»


En outre, Abou Hourayra était, ainsi que sa famille, un adorateur assidu. Lui, sa femme et sa fille se répartissaient la nuit en prières. Chacun priait un tiers de la nuit, de telle sorte que leur maison ne connut point d'interruption de rappel de Dieu.

Par ailleurs, lorsqu'il embrassa l'Islam, il fut très soucieux du destin de sa mère qui refusait de se convertir, si bien qu'il s'en plaignit au Prophète  :saws: .

Ecoutons-le plutôt: «Je suis allé trouver le Messager  :saws: , les larmes aux yeux, pour dire: "Ô Messager de Dieu, j'ai tant appelé Oum Abou Hourayra à l'Islam mais elle refusait à chaque fois. Aujourd'hui, je l’ai appelée. Alors, elle m'a fait entendre sur toi des propos que je déteste. Invoque donc Dieu pour qu'il la guide à l'Islam." Le Messager  :saws:  a dit par conséquent: "Dieu! guide Oum Abou Hourayra." Je suis sorti en pressant le pas, pour aller lui annoncer la bonne nouvelle de l'invocation du Messager. Quand je suis arrivé, j'ai trouvé la porte fermée puis j'ai entendu le clapotement de l'eau, et elle m'a dit: "Reste à ta place, Abou Hourayra!" Puis, elle a mis son habit et porté précipitamment son khimar, avant de sortir en disant: "J'atteste qu'il n'est de dieu que Dieu comme j'atteste que Mohammad est son serviteur et son messager." ...»

- L'origine de son surnom

Abou Hourayra (رضي الله عنه) éprouve beaucoup d'affection pour les animaux, et plus particulièrement pour les chatons : Il en garde d'ailleurs constamment un en sa compagnie; c'est ce qui explique son surnom (qui signifie littéralement "le père des chatons"), qui lui a été donnée par le Prophète Mouhammad (صلى الله عليه و سلم).

Toute sa vie durant Abou Hourayra (رضي الله عنه) se comporta avec gentillesse et courtoisie envers sa mère.

Chaque fois qu'il sortait, il s'arrêtait au seuil de sa chambre pour lui dire:

" As-salaamu alaykum, yaa ummataah, wa rahrnatullahi wa barakatuhu - la paix soit sur toi mère ainsi que la clémence et la bénédiction divine. "

Elle répondait par :" Wa alayka-s salaam, yaa bunayya, wa rahmatullahi wa barakatuhu - et sur toi soit la paix, mon fils, ainsi que la clémence et la bénédiction divine. "

Souvent, il ajoutait : " Qu'Allâh soit miséricordieux envers toi tout comme tu m'as soigné lorsque j'étais enfant. "

Elle répondait: " Qu'Allâh soit miséricordieux envers toi comme tu m'as délivrée de l'erreur alors que j'étais vieille. "

Abou Hourayra (رضي الله عنه) encourageait toujours les comportements doux et bons envers les parents.

Un jour, il vit deux hommes, l'un plus vieux que l'autre marchant ensemble.

Il demanda au plus jeune: " Qui est cet homme pour toi ? "
-"Mon père", répondit-il.
-"Ne l'appelle pas par son nom. Ne marche pas devant lui et ne t'assois pas avant lui", conseilla Abou Hourayra.

Ainsi vécut Abou Hourayra et ainsi il mourut. Il mourut à l'âge de 75 ans, en l'an 59 de l'Hégire et il fut enterré dans le cimetière d'al-Baqi.
Qu'Allah agrée tous les compagnons et les honore de Son vaste paradis par Sa miséricorde , prière


_________________
قال ابن القيم رحمه الله : لو نَفَعَ العلمُ بلا عمل لمَا ذمَّ الله سبحانه أحبارَ أهل الكتاب، ولو نَفَعَ العملُ بلا إخلاص لمَا ذمَّ المنافقين
**********************************
L'islam défie : Les vérités du Coran face aux détracteurs
http://www.aimer-jesus.com/reponses/verites_coran_defense.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tinhinane

avatar

Messages : 356
Points : 478
Réputation : 18
Date d'inscription : 14/06/2012
Localisation : Algérie

MessageSujet: Re: DES HOMMES AUTOUR DU PROPHETE   Dim 5 Mar - 18:54

bismillah

Abdallah Ibn Salam

« Cherchez la science auprès de 'Umar, de 'Uthman et de 'Ali. Si vous les perdez, cherchez là auprès de quatre personnes : Abâ Ad-Darda, Ibn Mas`ûd, Salman et 'Abdallah Ibn Salam qui était juif avant de se convertir à l'islam. » [ Parole de Mu'âdh Ibn Jabal  . ]

C'était un des savants les plus considérés parmi les juifs de Yathrib. De son vrai nom, Al-Husayn Ibn Salam , il était un homme pieux, sage et versé dans les écritures saintes. Sa vie tranquille et paisible, se résumait à ceci : le matin, il le consacrait à prêcher dans la synagogue, l'après-midi, au travail dans sa palmeraie et la nuit à l'étude de la Torah.

Sa connaissance des Écritures bibliques l'a convaincu de l'imminence de la venue d'un Messager qui sera envoyé pour parachever le message divin transmis par les prophètes précédents. Il ne vivra, dès lors, que dans l'attente de l'apparition de cet homme providentiel en priant Dieu pour qu'il soit vivant le jour où celui-ci viendra. Dieu exaucera sa prière.

Il nous relate lui-même cette rencontre :

« Lorsque j'ai appris la nouvelle de l'apparition du Messager de Dieu, , j'ai commencé par me renseigner sur son nom, sa famille, ses caractéristiques, son époque, son milieu, en comparant ces données avec ce qui est inscrit dans nos Écritures saintes. Une fois ma certitude établie, en ce sens, je gardai le secret en prenant soin que les juifs n'en sachent rien.

Cela dura jusqu'au jour où le Messager de Dieu  sortit de la Mecque à destination de Médine. Lorsqu'il parvint à Qubâ, un habitant de Yathrib nous apporta la nouvelle de son arrivée en la clamant dans toute la ville. Pour ma part, j'étais au sommet d'un palmier en train de procéder à une cueillette, tandis que ma tante paternelle Khâlida Bint Al-Hârith était assise au bas de l'arbre.

Dès que j'entendis les clameurs de cet homme, je m'écriais : "Dieu est grand ! Dieu est grand !"

En m'entendant crier ainsi, ma tante me dit : "Que Dieu te fasse rebuter ! Par Dieu, si tu avais entendu la nouvelle de l'arrivée de Moïse Ibn 'Imrân, tu n'aurais montré une telle joie."

Je lui répondis : "Ô ma tante ! Il est, par Dieu, le frère de Moïse et le continuateur de sa religion. Il a été envoyé avec le même message."

Elle se tut un moment puis me dit : "Est-ce le Messager dont vous nous avez informés, qui confirmera les messages passés et parachèvera la révélation divine ? » Je lui répondis que oui. Elle ajouta alors : "Qu'il en soit ainsi ! »

Laissant là ma tante, je courus à la rencontre du Messager de Dieu  . Dans la demeure où il avait élu domicile, je vis un attroupement de gens devant sa porte. Je me faufilai difficilement jusqu’à ce que je parvins devant lui.

Les premières paroles que je l'entendis dire sont : « Ô gens ! Transmettez entre vous le salut de paix, donnez à manger et priez la nuit lorsque les gens dorment pour que vous entriez au paradis dans la Paix. »

Je me mis alors à scruter son visage, à le fixer minutieusement et j'arrivai à la conclusion qu'il ne pouvait s'agir du visage d'un imposteur. Je me rapprochai donc de lui et proclamai la profession de foi

- Il se tourna vers moi et me dit : « Quel est ton nom ? »

- Je répondis : « Al-Husayn Ibn Salâm. »

- Il me dit : « Dis plutôt Abdallah Ibn Salâm. »

- Je répondis : « Oh oui, Abdallah Ibn Salâm ! Par Celui qui t'a envoyé avec la Vérité, je ne voudrais plus aucun autre nom à partir de ce jour. »

Ensuite, je partis chez moi où j'appelai mon épouse, mes enfants et mes proches à l'islam. Ils se convertirent tous, même ma tante Khâlida qui était une femme âgée. Je les mis en garde contre les juifs en leur disant : « Gardez secrète ma conversion et la vôtre vis-à-vis des juifs jusqu'à ce que je vous l'autorise. » Ils acquiescèrent tous.

Peu après, je revins voir le Messager de Dieu,  et lui dis :

« Ô Messager de Dieu ! J'aimerais que tu invites les chefs des juifs ainsi que leurs notables pour les interroger sur mon rang parmi eux avant qu'ils n'apprennent ma conversion, et que tu les appelles à l'islam. Quant à moi, je resterai caché dans une de tes chambres sans qu'ils ne me voient, car s'ils savaient que j'ai embrassé l'islam ils m'insulteraient et m'accuseraient de tous les maux. »

Le Messager de Dieu  me fit introduire dans une pièce et appela les chefs et les notables juifs.

Il leur prêcha l'islam et leur rappela ses bienfaits en leur demandant de chercher ce qu'il y a à son sujet dans leurs Écritures. Or, ceux-ci polémiquèrent avec lui et refusèrent d'accepter l'évidence en usant de faux-fuyants. J'étais en train d'entendre ce qu'ils disaient.

À la fin, désespérant de les voir accepter la Vérité, le Messager de Dieu dit :

— « Que pensez-vous de Husayn Ibn Salâm ?

— Ils répondirent : « Il est notre maître et le fils de notre maître. Il est aussi notre savant et notre érudit et le fils de notre savant et notre érudit.

— Il leur dit : « S'il se convertissait, vous convertiriez-vous ? »

— Ils rétorquèrent : « À Dieu  ne plaise ! Il est inconcevable qu'il se convertisse. Dieu  le préserve d'un tel acte. »

— Je sortis alors de ma cachette et leur dit : « Ô assemblée des juifs ! Craignez Dieu, vous savez bien qu'il est le Messager de Dieu  et qu'il est cité dans la Torah par son nom et ses caractéristiques. Quant à moi, je témoigne qu'il est le Messager de Dieu et je crois en lui. »

— Ils s'écrièrent tous au comble de la colère : « Tu es un ....? ! Par Dieu, tu es le plus mauvais et le fils du plus mauvais d'entre nous. Tu es aussi le plus ignorant et le fils du plus ignorant d'entre nous. »

— Et ils me traitèrent de tous les noms. Je me tournai alors vers le Messager de Dieu et lui dis : « Ne t'ai-je pas dit que les Banû Isrâ'îl sont un peuple de calomnies et de mensonges ? Et un peuple de trahison et de débauche ? »

`Abdallah Ibn Salâm  se mit à apprendre les préceptes et les enseignements de l'islam avec une soif et une ferveur extraordinaires. Il se mit à l'étude du Coran dont il apprit tous les secrets et toutes les sciences.

Il devint aussi comme l'ombre du Prophète  qu'il ne quittera plus d'une semelle, apprenant de lui tout ce qui concernait les choses de l'au-delà.

L’au-delà, il en devint tellement assoiffé, qu'il en fit une préoccupation permanente qui lui valut la bonne nouvelle du Messager de Dieu .  Qays Ibn Ubâda rapporte, en effet, ce qui suit :

« Un jour, nous étions assis dans la mosquée du Prophète  en train d'assister à une séance d'enseignement, lorsqu'un vénérable vieux qui enseignait aux gens se leva et sortit de la mosquée. Certaines personnes assises avec nous dirent alors : "Celui qui veut se réjouir de voir un élu du Paradis, qu'il regarde cet homme." Je leur dis : "Qui est cet homme ? On me répondit : "C'est Abdallah Ibn Salâm.- Je me résolus à le suivre. Arrivé devant sa demeure, je l'interpellai. Il me dit :

– "Que veux-tu, ô fils de mon frère ?"

–Je lui répondis : "J'ai entendu les gens dire à ton sujet que celui qui veut se réjouir de voir un élu du Paradis, qu'il regarde cet homme. C'est pourquoi, je t'ai suivi pour voir ce qui les a amené à dire cela et comment ils ont su que tu es un élu du Paradis."

– "Dieu  seul connaît les élus du Paradis, ô mon fils."

– Je répondis : "Certes oui, mais il doit y avoir une raison à ce qu'ils disent."

- Il me dit : "Je vais te raconter la raison. Tandis que j'étais endormi, par une nuit, à l'époque du Messager de Dieu, je vis un homme s'approcher de moi et me dire : Mets-toi debout ! Je lui obéis et me mis debout. Il me prit alors par la main et me montra un chemin sur ma gauche. J'allais m'y engager, lorsqu'il me retint en disant : "Laisse, ce n'est pas ton chemin." Je vis ensuite un autre chemin sur ma droite, plus vaste et plus clair.

Le mystérieux personnage me dit cette fois-ci : "prends ce chemin." Je le pris et marchai jusqu'à ce que j’arrive à un vaste jardin très verdoyant et agréable à voir. Au milieu de ce jardin, il y avait une colonne en fer dont le bas était enraciné dans la terre et le haut s'élevant jusqu'au ciel. À tête de cette colonne, il y avait un anneau en or. Il me dit : "Monte jusqu'à cet anneau." Je répondis : "Je ne peux pas."

Sur ce, un domestique qui accompagnait le mystérieux homme me fit faire l’ascension en un temps record et je me trouvai à la tête de la colonne où je pris l'anneau entre mes deux mains. Je restai dans cette position jusqu'à mon réveil. Le lendemain, à mon réveil, j'allai voir le Messager de Dieu  et lui racontai mon rêve.

Il me dit : "Le chemin que tu as vu sur ta gauche, c'est le chemin des gens de la gauche, c'est à dire les habitants de l'Enfer. Le chemin que tu as vu sur ta droite, c'est le chemin des gens de la droite, c'est à dire les habitants du Paradis. Le jardin qui t'a ébloui par sa verdure et sa beauté, c'est le Paradis. La colonne qui se trouve au milieu du jardin, elle, est le fondement de la religion. Quant à l'anneau c'est le lien indissoluble. Tu continueras à y être attaché jusqu'à la mort. " »

Il y restera attaché jusqu'à sa mort. Le Saint Coran a imprimé son souvenir et sa conversion pour l'éternité. Dieu  a dit à son sujet :

« Un témoin parmi les fils d'Israël en a attesté la conformité (avec la Thora) et y a cru, tandis que vous, vous le repoussez avec orgueil. » [ Sourate 46 – Verset 10 ]

Ainsi soit-il.

http://www.sajidine.com/vies/compagnons/abdallah_ibn_salam.htm

_________________
قال ابن القيم رحمه الله : لو نَفَعَ العلمُ بلا عمل لمَا ذمَّ الله سبحانه أحبارَ أهل الكتاب، ولو نَفَعَ العملُ بلا إخلاص لمَا ذمَّ المنافقين
**********************************
L'islam défie : Les vérités du Coran face aux détracteurs
http://www.aimer-jesus.com/reponses/verites_coran_defense.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: DES HOMMES AUTOUR DU PROPHETE   

Revenir en haut Aller en bas
 
DES HOMMES AUTOUR DU PROPHETE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des hommes et des dieux ( film )
» les hommes de Napoléon
» [3ème] Des souris et des hommes, vos avis.
» les kharijites ,une secte preditent par notre prophete
» Projet interdisciplinaire autour de la Mine: Help aux chtis (et aux autres)!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DIALOGUE DES RELIGIONS  :: VIE DU FORUM :: Enseignement et Débat Interne :: ISLAM HANIF:La vraie religion pour Dieu, c’est l’islam.-
Sauter vers: