DIALOGUE DES RELIGIONS

SUJETS SENSATIONNELS...RÉVÉLATIONS INCROYABLES ...DISCUSSIONS IMBATTABLES...ET AUTRES ...ET AUTRES ... DÉCOUVREZ PAR VOUS MÊMES !

DIALOGUE DES RELIGIONS

DIALOGUE RELIGIONS FORUM DES SCIENCES ET RELIGIONS: UN APPEL AU DIALOGUE DES RELIGIONS
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
bismillah سلام Shalom Paix Découvrez l'Islam comme personne ne vous le dira L'Islam dans la Bible ...dans l’Évangile ...dans le Coran ...et même dans les Veda ! BIENVENUE

Partagez | 
 

 Discutons de Paul et des colportages.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
tonton



Messages : 72
Points : 76
Réputation : 0
Date d'inscription : 20/08/2013

MessageSujet: Discutons de Paul et des colportages.   Jeu 3 Oct - 19:20

Bonjour,

 

J’ouvre ici une discussion sur l’influence de Paul dans l’histoire du christianisme.

Régulièrement confronté à des attaques de certains musulmans qui affirment que les chrétiens ne suivent pas le christ mais Paul, je voudrai donc  montrer que cette idée sans queue ni tête ne provient que de la volonté de critiquer pour critiquer et expliquer pourquoi, si des controverses se sont installées par certains dogmes de certaines églises on ne peut pas l’imputer à Paul.

 

Pour ma part,  je ne mettrai en avant qu’une seule idée, celle que  toutes les religions évoluent au cours des siècles, mais que les tournants qui marquent ces évolutions, ne peuvent en aucun cas être imputés à ceux qui sont à l’origine des messages.  Bien souvent, le point de départ, n’a de toute façon aucun pouvoir dans les influences qu’a subit l’humanité.  C’est ce qu’il devient qui permet de constater  les évolutions.  A partir du moment où ce point de départ, qu’il soit religieux, philosophique ou idéologique fédère un grand nombre de personne, nous pouvons alors parler d’influence dans l’histoire de l’homme. Force est de constater que même dans le sport ou les arts en général, dès qu’un grand nombre de personne est concerné,  cela ouvre la porte à une fluctuation d’argent importante qui attise les convoitises et entretient la cupidité humaine.

C’est pourquoi Jésus dira que la pleine communion entre les hommes, dans le partage de la fraternité, ne peut se faire  qu’au sein «  d’un petit troupeau ». Il ne critique pas la fédération, mais il sait simplement mesurer l’écart entre ce qui peut se passer au sein d’une famille avec ce qui peut se passer au sein d’une nation. 

Jésus n’aura de cesse, y compris dans les pratiques religieuses, de remettre l’homme  au cœur de ses responsabilités,  allant  au-delà des repaires collectifs établis par la thora au cœur même de son peuple.

Ainsi, certains musulmans ne comprennent pas que le pardon des péchés, n’a pas le sens de dire que Dieu «  oublie » les péchés, cela veut dire qu’en Christ, Dieu nous offre la possibilité  de la repentance. 

Mais en niant la croix, les musulmans pensent que ce pardon est le fruit de la gratuité. Alors que dans le christianisme, le pardon est obtenu qu’à partir du moment où le chrétien s’offre lui-même en sacrifice.  Ceci est bien sûr symbolique : «  crucifier » son vieil homme  pour ne plus marcher avec la «  chair » mais plutôt avec l’Esprit, veut simplement dire prendre du recul sur les choses de ce monde pour chercher plutôt «  les choses qui viennent d’en haut ».

Ainsi, en faisant «  ce travail «  de l’Esprit, il faut aussi, avant de constater en quoi les choses de ce monde sont critiquables  (ou plutôt forcement imparfaites  par rapport aux «  choses qui viennent d’en haut »),  être capable de prendre du recul avec soi-même, et savoir-faire sa propre critique. Ceci correspondant à ce que symboliquement nous nommons la «  circoncision du cœur ».

Car il a un lien entre ce qui est représenté à travers les Lois de la circoncision, c’est-à-dire les rituels qui découlent de la thora et l’enseignement de Jésus. Et la représentation de ce lien peut se comprendre par le rapport qu’il peut y avoir entre ce qui est «  visible » et ce qui est  « invisible ». C’est bien sûr le rapport entre la lettre et l’esprit. Ou entre la raison et la Loi. Ou entre les origines et les conséquences.

Il y a donc une logique entre le sang, indispensable dans le pardon des fautes comme cela est prescrit dans la thora et le sang que Christ a du verser  pour rendre accessible ce qui est «  invisible » dans le « visible ». Cela veut simplement dire, et je reprends donc ce que signifie la croix, que si  le véritable «  tabernacle » qui nous permet de nous mettre dans la présence de Dieu peut être franchit, en comparaison avec celui de la thora que seul le grand  prêtre sacrificateur étant en droit de franchir, ce n’est qu’à la condition de s’offrir soit même en sacrifice et non plus de faire couler le sang d’un animal.

Mais il ne s’agit pas de faire couler son propre sang, car il n’y a pas besoin d’accomplir ce que Christ a accompli une fois pour toute, il s’agit de renoncer à notre nature   «  animal » pour devenir «  une nouvelle créature », une créature qui se nourrit spirituellement en priorité sur  la nourriture matérielle dans laquelle, le confort matériel, est parfois à l’origine des iniquités sociales entre riches et pauvres, révélant ainsi une des caractéristiques de notre condition animale et pécheresse : la cupidité.

En passant par la croix, bien sûr au sens symbolique, le chrétien renonce aussi à son orgueil d’être le maître de son destin, car en «  s’offrant »  à Dieu,  le chrétien cherche simplement, comme Christ, à faire la volonté de Dieu.  C’est pour cela que chacun a «  sa propre » croix, puisque seul christ est christ et que nous sommes ce que nous sommes, avec tous des histoires de vie différentes.

D’où l’impératif qui permet de comprendre pourquoi Jésus place avant tout l’homme devant ses propres responsabilité  en affirmant ainsi  une certaine autonomie vis-à-vis  du grand prêtre sacrificateur. Ce que ceci, ne pouvait pas être accepté et ce qui  a poussé, certains spécialistes de la thora,  à voir en Christ, un ....?.

 

 

Donc, dans le christianisme le pardon des péchés est loin d’être aussi gratuit que certains musulmans le pensent.  Il y a des efforts à fournir. Ce qu’il y a de gratuit qui vient de Dieu, c’est la possibilité de se repentir. Je viens d’expliquer que cet esprit de repentance est symboliquement donné par la croix.

En d’autres mots, l’humanité ne serait se justifier auprès de Dieu, si l’humanité est, c’est par la grâce de Dieu et seulement par sa volonté. Mais cela ne veut pas dire que Dieu est d’accord avec tout ce que l’humanité fait,  il a un plan pour elle, pour la «  purifier ». Il y a donc une différence entre la justification, qui venant de Dieu est gratuit, et la sanctification qui passe par un apprentissage basé sur l’écoute de Dieu.

C’est là que nous voyons comment alors certains musulmans  s’argumentent et que l’on peut comprendre pourquoi dans certains pays islamiste, la lecture de la bible est interdite. Ou, ne peut que se faire qu’avec l’autorisation de son autorité islamique.

En effet, en enlevant «  la croix », on enlève aux chrétiens, la réalité que le pardon des péchés n’est pas gratuit, puisqu’il s’agit de présenter à Dieu un cœur sincère qui accepte son influence pour changer d’attitude, ce qui passe parfois par des étapes de souffrance et de renoncement.

Une fois la croix enlevée, il est alors possible de dire que les chrétiens disent que le pardon des péchés est gratuit. Nous sommes alors pris «  en otage ». On nous enlève ce qui nous justifie pour ensuite nous dire que rien ne nous justifie.  Pour en finalité affirmer que les chrétiens disent que le pardon des péchés est «  gratuit » alors que ce n’est pas ce que nous disons : voilà en quoi c’est une prise d’otage.

Il en va de même avec la trinité, non ne disons pas que la trinité est 3 dieux, car nous disons qu’il n’y a qu’un seul Dieu.

J’ai donc pu constater que les intégristes religieux ( et aucune religion dans son histoire n’est épargnée ), comme les intégristes politiques ont le même fonctionnement :

Ils coupent la langue de leur victime pour ensuite leur prouver qu’elle n’a rien à dire pour se défendre.  C’est le principe de la censure.

 

 

Maintenant  Paul : il n’y a strictement rien dans ses épîtres qui contredit ce que Jésus a dit. Il y a sans doute parmi les chrétiens des gens un peu stupide, mais croire que tous les chrétiens sont stupides ne provient que d’une forme de racisme.

Comment peut-on penser que depuis plus de 2 000 ans d’histoire, aucun chrétien n’a fait de comparaison entre ce que dit Paul et ce qui est dit dans les évangiles   ( y compris «  apocryphe » ) et les auteurs des autres épîtres ? Je rappelle en passant que Paul s’appuie sur l’évangile mais n’en est pas l’auteur.

Si seul 4 évangiles ont été canonisés, ce n’est pas non plus la décision de Paul. L’orthodoxie n’existant qu’à partir du 4e S, donc bien après sa mort.  Mais la lecture des écrits dit  apocryphes ne révèle rien de  «  détonnant «  par rapport aux écrits canonisés.

Ils ne font que révéler que la manière de «  vivre l’évangile » peut varier d’une communauté  à une autre. Certains prêchant l’abstinence sexuelle, d’autre la proximité avec le judaïsme, etc….

 C’est donc dans la manière de vivre l’évangile et non dans le contenue qu’il y a des écarts et cela dès le 1e siècle. Je ne vois pas pourquoi on pense que Paul serait à l’origine de cela. Il y a été confronté, c’est lisible dans ses lettres. Mais il n’a pris aucune décision  en la matière :

Il s’est rendu en compagnie de Barnabas à Jérusalem pour demander l’avis des anciens, et c’est Pierre et Jacques qui ont tranché le débat et pris les décisions, mais pas Paul.

Bien sûr, Paul avait son opinion, ainsi il affirme que l’on peut, si l’on pense que c’est nécessaire,  appliquer la thora dans sa vie, mais dans ce cas, il affirme ouvertement que l’on ne doit pas faire de détail et appliquer tout ce qui est prescrit dans la thora.  Sinon c’est de l’hypocrisie.  Dans ce cas, il s’interroge sur ce que les gens  ont retenu de l’enseignement de Jésus.

Par exemple concernant la nourriture, il dit que la nourriture ne doit pas être une source de dispute. Il préconise de s’abstenir de manger ou de pratiquer, ce qui peut créer des disputes.  Il fait ce que  Jésus enseigne en se préoccupant davantage de ce qui sort de la bouche de l’homme sur ce qui y rentre.

Enfin pour beaucoup de Musulman, l’église romaine, par ses icônes, est très éloignée, voir bien trop, de ce que nous pouvons retenir de la thora. Ils disent que cela vient de Paul, mais ils oublient que ce n’est pas Paul qui est le créateur de l’église romaine, mais Pierre. Ils oublient aussi qu’un tournant majeur de cette église, dans sa dimension institutionnelle et politique, est due à la décision, non pas de Paul ou de Pierre, mais de Constantin, donc  aussi vers le 4e  siècle.

Et surtout, voilà un élément essentiel, Paul ne dit pas que Jésus est Dieu. Il suffit de lire ses lettres pour voir qu’il fait une distinction entre Dieu et Jésus.  Y compris dans sa manière de saluer les gens.

Il dit aussi que Jésus est le fils de Dieu, encore une fois il va falloir que je répète que ce mot est symbolique et  qu’aucun chrétien ne dit que Dieu a eu des relations avec  Marie. Mais comme la volonté d’interpréter sans écouter est nécessaire pour certain musulman pour justifier leurs manières, à les écouter, Dieu aurait beaucoup de bras. Puisque certains n’acceptent pas que l’on utilise le mot fils symboliquement, mais affirment être «  le bras de Dieu ».

 

 

 

Voilà, comme j’ai toujours ma langue, que personne ne me l’a encore coupé, j’ai pu m’exprimer. Tant pis, si cela vient contredire ceux qui ne savent se justifier que dans le commérage et dans le faux témoignage.

 

Salam
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tinhinane

avatar

Messages : 361
Points : 487
Réputation : 18
Date d'inscription : 14/06/2012
Localisation : Algérie

MessageSujet: Re: Discutons de Paul et des colportages.   Mer 9 Oct - 22:05

salut "tonton"

si Jésus avait dit: "passez tous par la croix, soyez tous crucifiés et versez votre sang afin que vos péchés soient pardonnés".. auriez-vous obéi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tonton



Messages : 72
Points : 76
Réputation : 0
Date d'inscription : 20/08/2013

MessageSujet: Re: Discutons de Paul et des colportages.   Jeu 10 Oct - 12:17

Salut Mouslima,

Je ne vois pas trop le rapport avec Paul mais je vais te répondre :

Il y a 2 choses, la première et la 2e alliance.


Il faut que tu lises les chapitres 9 et 10 de la lettre aux Hébreux ( qui n'est pas de Paul ) pour comprendre ceci :

La première alliance est relative au culte terrestre, c'est à dire la thora passe par des symboles. Le sang, en lui même fût répandu par Moïse sur les objets propres au culte. 

La tente de l'alliance, lieu de rencontre entre Dieu et son peuple, était divisé en plusieurs partie. Dans la partie la plus " sainte ", il y avait l'arche de l'alliance.  Seul le grand prêtre sacrificateur avait le droit d'y pénétrer pour répandre sur le couvercle de l'arche ( le propitiatoire ) le sang pour le pardon du peuple.

C'est à dire que dans la thora, le pardon passe par le sang.

C'est pourquoi, Jésus donne son sang, en le faisant, il est à la fois victime expiatoire et grand prêtre. C'est  ce qui permet d'établir un culte qui " sort " des choses terrestres  en plaçant la vie humaine dans une relation révélée ainsi avec le royaume de Dieu. C'est à dire que l'homme devient responsable dans sa relation avec Dieu et ne dépend pas exclusivement d'un clergé qui  le fait pour lui par le biais d'un animal.


Donc, oui, mais dans le sens qui découle de l'esprit de la 2e alliance, en tant que chrétien, je dois être crucifié et donner mon sang pour être pardonné.

Et oui, le pardon du péché n'est pas du tout gratuit pour un chrétien. Ca c'est un " truc " que disent certains musulmans pour jeter le discrédit, mais ce n'est pas ce que nous disons. Il y a souvent un écart entre le 2, cela devrait t'interpeller sur les réalités politiques des religions.


Donner son sang à Dieu a les sens de : donner sa vie à Dieu.

Crucifier son " vieil homme " a le sens de : se détacher des enjeux de ce monde, des tentations de richesse et possessivité, de l'orgueil de l'homme pour vivre par l'Esprit.

Nous disons " marcher par l'Esprit plutôt que par la chair ".  Comprends tu marcher par l'esprit ?

je dois te confesser que parfois ce vieil homme qui est sur la croix que je porte, me donne beaucoup de coup de pied pour reprendre sa place. Tu comprends le sens symbolique ?

Salam

voici les textes :

1 ¶  La première alliance avait aussi des ordonnances relatives au culte, et le sanctuaire terrestre.
2  Un tabernacle fut, en effet, construit. Dans la partie antérieure, appelée le lieu saint, étaient le chandelier, la table, et les pains de proposition.
3  Derrière le second voile se trouvait la partie du tabernacle appelée le saint des saints,
4  renfermant l’autel d’or pour les parfums, et l’arche de l’alliance, entièrement recouverte d’or. Il y avait dans l’arche un vase d’or contenant la manne, la verge d’Aaron, qui avait fleuri, et les tables de l’alliance.
5  Au-dessus de l’arche étaient les chérubins de la gloire, couvrant de leur ombre le propitiatoire. Ce n’est pas le moment de parler en détail là-dessus.
6  Or, ces choses étant ainsi disposées, les sacrificateurs qui font le service entrent en tout temps dans la première partie du tabernacle ;
7  et dans la seconde le souverain sacrificateur seul entre une fois par an, non sans y porter du sang qu’il offre pour lui-même et pour les péchés du peuple.
8 ¶  Le Saint-Esprit montrait par là que le chemin du lieu très saint n’était pas encore ouvert, tant que le premier tabernacle subsistait.
9  C’est une figure pour le temps actuel, où l’on présente des offrandes et des sacrifices qui ne peuvent rendre parfait sous le rapport de la conscience celui qui rend ce culte,
10  et qui, avec les aliments, les boissons et les diverses ablutions, étaient des ordonnances charnelles imposées seulement jusqu’à une époque de réformation.
11  Mais Christ est venu comme souverain sacrificateur des biens à venir ; il a traversé le tabernacle plus grand et plus parfait, qui n’est pas construit de main d’homme, c’est-à-dire, qui n’est pas de cette création ;
12  et il est entré une fois pour toutes dans le lieu très saint, non avec le sang des boucs et des veaux, mais avec son propre sang, ayant obtenu une rédemption éternelle.
13  Car si le sang des taureaux et des boucs, et la cendre d’une vache, répandue sur ceux qui sont souillés, sanctifient et procurent la pureté de la chair,
14  combien plus le sang de Christ, qui, par un esprit éternel, s’est offert lui-même sans tache à Dieu, purifiera-t-il votre conscience des œuvres mortes, afin que vous serviez le Dieu vivant !

15 ¶  Et c’est pour cela qu’il est le médiateur d’une nouvelle alliance, afin que, la mort étant intervenue pour le rachat des transgressions commises sous la première alliance, ceux qui ont été appelés reçoivent l’héritage éternel qui leur a été promis.
16  Car là où il y a un testament, il est nécessaire que la mort du testateur soit constatée.
17  Un testament, en effet, n’est valable qu’en cas de mort, puisqu’il n’a aucune force tant que le testateur vit.
18  Voilà pourquoi c’est avec du sang que même la première alliance fut inaugurée.
19  Moïse, après avoir prononcé devant tout le peuple tous les commandements de la loi, prit le sang des veaux et des boucs, avec de l’eau, de la laine écarlate, et de l’hysope ; et il fit l’aspersion sur le livre lui-même et sur tout le peuple,
20  (9-19) en disant : (9-20) Ceci est le sang de l’alliance que Dieu a ordonnée pour vous.
21  Il fit pareillement l’aspersion avec le sang sur le tabernacle et sur tous les ustensiles du culte.
22  Et presque tout, d’après la loi, est purifié avec du sang, et sans effusion de sang il n’y a pas de pardon.
23 ¶  Il était donc nécessaire, puisque les images des choses qui sont dans les cieux devaient être purifiées de cette manière, que les choses célestes elles-mêmes le fussent par des sacrifices plus excellents que ceux-là.
24  Car Christ n’est pas entré dans un sanctuaire fait de main d’homme, en imitation du véritable, mais il est entré dans le ciel même, afin de comparaître maintenant pour nous devant la face de Dieu.
25  Et ce n’est pas pour s’offrir lui-même plusieurs fois qu’il y est entré, comme le souverain sacrificateur entre chaque année dans le sanctuaire avec du sang étranger ;
26  autrement, il aurait fallu qu’il eût souffert plusieurs fois depuis la création du monde, tandis que maintenant, à la fin des siècles, il a paru une seule fois pour abolir le péché par son sacrifice.
27  Et comme il est réservé aux hommes de mourir une seule fois, après quoi vient le jugement,
28  de même Christ, qui s’est offert une seule fois pour porter les péchés de plusieurs, apparaîtra sans péché une seconde fois à ceux qui l’attendent pour leur salut.


 ¶  En effet, la loi, qui possède une ombre des biens à venir, et non l’exacte représentation des choses, ne peut jamais, par les mêmes sacrifices qu’on offre perpétuellement chaque année, amener les assistants à la perfection.
2  Autrement, n’aurait-on pas cessé de les offrir, parce que ceux qui rendent ce culte, étant une fois purifiés, n’auraient plus eu aucune conscience de leurs péchés ?
3  Mais le souvenir des péchés est renouvelé chaque année par ces sacrifices ;
4  car il est impossible que le sang des taureaux et des boucs ôte les péchés.
5  C’est pourquoi Christ, entrant dans le monde, dit : Tu n’as voulu ni sacrifice ni offrande, Mais tu m’as formé un corps ;
6  Tu n’as agréé ni holocaustes ni sacrifices pour le péché.
7 ¶  Alors j’ai dit : Voici, je viens Dans le rouleau du livre il est question de moi Pour faire, ô Dieu, ta volonté.
8  Après avoir dit d’abord : Tu n’as voulu et tu n’as agréé ni sacrifices ni offrandes, Ni holocaustes ni sacrifices pour le péché ce qu’on offre selon la loi,
9  il dit ensuite : Voici, je viens Pour faire ta volonté. Il abolit ainsi la première chose pour établir la seconde.
10  C’est en vertu de cette volonté que nous sommes sanctifiés, par l’offrande du corps de Jésus-Christ, une fois pour toutes.
11  Et tandis que tout sacrificateur fait chaque jour le service et offre souvent les mêmes sacrifices, qui ne peuvent jamais ôter les péchés,
12  lui, après avoir offert un seul sacrifice pour les péchés, s’est assis pour toujours à la droite de Dieu,
13  attendant désormais que ses ennemis soient devenus son marchepied.
14  Car, par une seule offrande, il a amené à la perfection pour toujours ceux qui sont sanctifiés.
15  C’est ce que le Saint-Esprit nous atteste aussi ; car, après avoir dit:
16  Voici l’alliance que je ferai avec eux, Après ces jours-là, dit le Seigneur : Je mettrai mes lois dans leurs cœurs, Et je les écrirai dans leur esprit, il ajoute:
17  Et je ne me souviendrai plus de leurs péchés ni de leurs iniquités.
18  Or, là où il y a pardon des péchés, il n’y a plus d’offrande pour le péché.
19 ¶  Ainsi donc, frères, puisque nous avons, au moyen du sang de Jésus, une libre entrée dans le sanctuaire
20  par la route nouvelle et vivante qu’il a inaugurée pour nous au travers du voile, c’est-à-dire, de sa chair,
21  et puisque nous avons un souverain sacrificateur établi sur la maison de Dieu,
22  approchons-nous avec un cœur sincère, dans la plénitude de la foi, les cœurs purifiés d’une mauvaise conscience, et le corps lavé d’une eau pure.
23  Retenons fermement la profession de notre espérance, car celui qui a fait la promesse est fidèle.
24  Veillons les uns sur les autres, pour nous exciter à la charité et aux bonnes œuvres.

25  N’abandonnons pas notre assemblée, comme c’est la coutume de quelques-uns ; mais exhortons-nous réciproquement, et cela d’autant plus que vous voyez s’approcher le jour.
26  Car, si nous péchons volontairement après avoir reçu la connaissance de la vérité, il ne reste plus de sacrifice pour les péchés,
27  mais une attente terrible du jugement et l’ardeur d’un feu qui dévorera les rebelles.
28  Celui qui a violé la loi de Moïse meurt sans miséricorde, sur la déposition de deux ou de trois témoins ;
29  de quel pire châtiment pensez-vous que sera jugé digne celui qui aura foulé aux pieds le Fils de Dieu, qui aura tenu pour profane le sang de l’alliance, par lequel il a été sanctifié, et qui aura outragé l’Esprit de la grâce ?

30  Car nous connaissons celui qui a dit: A moi la vengeance, à moi la rétribution ! et encore : Le Seigneur jugera son peuple.
31  C’est une chose terrible que de tomber entre les mains du Dieu vivant.
32  Souvenez-vous de ces premiers jours, où, après avoir été éclairés, vous avez soutenu un grand combat au milieu des souffrances,
33  d’une part, exposés comme en spectacle aux opprobres et aux tribulations, et de l’autre, vous associant à ceux dont la position était la même.
34  En effet, vous avez eu de la compassion pour les prisonniers, et vous avez accepté avec joie l’enlèvement de vos biens, sachant que vous avez des biens meilleurs et qui durent toujours.
35  N’abandonnez donc pas votre assurance, à laquelle est attachée une grande rémunération.
36  Car vous avez besoin de persévérance, afin qu’après avoir accompli la volonté de Dieu, vous obteniez ce qui vous est promis.
37  Encore un peu, un peu de temps : celui qui doit venir viendra, et il ne tardera pas.
38  Et mon juste vivra par la foi ; mais, s’il se retire, mon âme ne prend pas plaisir en lui.
39  Nous, nous ne sommes pas de ceux qui se retirent pour se perdre, mais de ceux qui ont la foi pour sauver leur âme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tinhinane

avatar

Messages : 361
Points : 487
Réputation : 18
Date d'inscription : 14/06/2012
Localisation : Algérie

MessageSujet: Re: Discutons de Paul et des colportages.   Jeu 10 Oct - 23:28

tu ne réponds pas à la question
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tonton



Messages : 72
Points : 76
Réputation : 0
Date d'inscription : 20/08/2013

MessageSujet: Re: Discutons de Paul et des colportages.   Ven 11 Oct - 13:57

Mouslima a écrit:
tu ne réponds pas à la question
Si, mais tu ne lis pas, alors comme c'est l' habitude de répéter encore et encore.


La réponse est : oui !  ( copier coller de ce que je dis avant : "  Donc, oui, mais dans le sens qui découle de l'esprit de la 2e alliance, en tant que chrétien, je dois être crucifié et donner mon sang pour être pardonné. )

Il y a un sens symbolique, si tu enlèves l'image c'est uniquement parce que le sens symboliques est compris. Sinon tu restes avec ton image. Tu comprends ce que cela veut dire ?



Bien sûr ta question au départ n'as pas de raison d'être, comment peux tu imaginer Jésus demander à quelqu'un d'autre de faire  ce que Dieu lui demande ?


Ainsi ta question sous entend bien plus qu'une réponse par un oui et pour un non, les questions fermées sont bien pour manipuler les autres mais c'est un piège facile à éviter.  


Tu n'as qu'à savoir que si je dois donner ma vie pour que toi tu vives, en tant que Chrétien je suis sensé le faire.

Je ne dis pas que c'est pas plus facile à dire qu'à faire, suivre le Christ demande une  foi à toute épreuve. Notre nature nous pousse à être égoïste, crucifier notre nature est loin d'être facile.

Donner sa vie, c'est difficile, mais ce que Christ a accompli a été fait une fois et pour toute. Pour toi comme pour moi.

As tu lu les textes que je cites ? je ne pense pas.

Tu cherches à nous écarter du sujet initial, si tu as des remarques à faire sur ce que je dis de Paul ok, car l'on on risque de partir dans bien des sujets, suis dispos par mp si tu veux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
candyprada1



Messages : 11
Points : 17
Réputation : 6
Date d'inscription : 14/11/2013

MessageSujet: Re: Discutons de Paul et des colportages.   Sam 16 Nov - 3:19

Paul a tout simplement trahis la parole de Jésus puisque ce dernier est  venu accomplir et non abollir. Paul a abollit la circoncision, le shabbat etc. Preuve en est que ces rituels n'ont plus cours aujourd'hui chez les chrétiens. Tu dis plus haut que pour la nourriture il fallait éviter les disputes, mais la parole de Dieu ne provoquent des disputes que chez les mécréants, les corrupteurs. Le croyant dont la foi est sincère de discute pas Sa parole puisqu'Il est le véridique. Dans la Bible Jésus reprend chacun des commandements et le renforce. Sa mission fut d'accomplir, de veiller à ce que la parole de Dieu ne soit pas dénaturée et c'est ce que s'est empréssé de faire Paul. Tu dis également que pour vous il n'y a qu'un seul Dieu et pourtant grande est la confusion dans l'esprit des tiens, je le sais car je l'entend. Si tu penses ce que tu dis il serait temps d'en faire part aux autorités concernés car tous ceux avec qui je parle ne pense pas comme toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tonton



Messages : 72
Points : 76
Réputation : 0
Date d'inscription : 20/08/2013

MessageSujet: Re: Discutons de Paul et des colportages.   Lun 18 Nov - 16:13

candyprada1 a écrit:
Paul a tout simplement trahis la parole de Jésus puisque ce dernier est  venu accomplir et non abollir. Paul a abollit la circoncision, le shabbat etc. Preuve en est que ces rituels n'ont plus cours aujourd'hui chez les chrétiens. Tu dis plus haut que pour la nourriture il fallait éviter les disputes, mais la parole de Dieu ne provoquent des disputes que chez les mécréants, les corrupteurs. Le croyant dont la foi est sincère de discute pas Sa parole puisqu'Il est le véridique. Dans la Bible Jésus reprend chacun des commandements et le renforce. Sa mission fut d'accomplir, de veiller à ce que la parole de Dieu ne soit pas dénaturée et c'est ce que s'est empréssé de faire Paul. Tu dis également que pour vous il n'y a qu'un seul Dieu et pourtant grande est la confusion dans l'esprit des tiens, je le sais car je l'entend. Si tu penses ce que tu dis il serait temps d'en faire part aux autorités concernés car tous ceux avec qui je parle ne pense pas comme toi.
bonjour,

Faux ! Paul n'a pas abolit la circoncision, tu es très mal éclairé, pour ces questions de ce qu'il fallait maintenir ou pas de la tradition des hébreux, lui et barnabas se sont rendu à Jérusalem pour demander l'avis des anciens et c'est Pierre et Jacques qui tranchèrent le débat, en témoignant du fait que des non-circoncis avaient reçu le St Esprit ( ou compris la grâce de Dieu si tu préfères ) et que donc si Dieu avait permis que les non-circoncis soient touchés, ils n'avaient pas en tant qu'homme a demandé quoique ce soit de plus.

Ce n'est donc pas Paul qui mais fin à la circoncision mais Pierre et Jacques, il ne te reste plus qu'à trouver quelque chose contre eux maintenant, et de " corriger " tous les écrits qui présentèrent Paul comme l'étant, autant dire qu'ils n'ont jamais existé pourquoi pas ? 

Une sourate qui parle de Paul de Tarse stp ? une seule ?

Et oui Jésus est venu donner un sens à la loi de Dieu, c'est à dire que conformément à la prophétie ( Jérémie 31 ), il est celui que Dieu utilise pour graver sa loi dans le cœur de l'homme. C'est pourquoi il dit : on va dit que mais moi je vous dit que...

Pour l'adultère, demande t-il à la femme de se voiler ? non, il dit que c'est l'homme qui regarde la femme avec convoitise qui est responsable de ce péché. Car chacun est responsable de ses actes, n'est ce pas ?

Il met fin aussi à la loi du talion, demandant à prier pour ses ennemis.

Jésus résume la loi de Dieu en un mot : amour.

Attention donc, par manque d'amour, de ne pas commettre un écart avec l'un des 10 commandements de Dieu, à savoir commettre un faux témoignage, que ce soit sur Paul ou un autre.

Car en tant que chrétien, nous avons à respecter les 10 lois de Dieu, mais pas celle des juifs, puisque nous ne sommes pas juifs, le serais tu ?

Salam

Jérémie 31 :

31  Voici, les jours viennent, dit l’Eternel, Où je ferai avec la maison d’Israël et la maison de Juda Une alliance nouvelle,
32  Non comme l’alliance que je traitai avec leurs pères, Le jour où je les saisis par la main Pour les faire sortir du pays d’Egypte, Alliance qu’ils ont violée, Quoique je fusse leur maître, dit l’Eternel.
33  Mais voici l’alliance que je ferai avec la maison d’Israël, Après ces jours-là, dit l’Eternel : Je mettrai ma loi au dedans d’eux, Je l’écrirai dans leur cœur ; Et je serai leur Dieu, Et ils seront mon peuple.
34  Celui-ci n’enseignera plus son prochain, Ni celui-là son frère, en disant : Connaissez l’Eternel ! Car tous me connaîtront, Depuis le plus petit jusqu’au plus grand, dit l’Eternel ; Car je pardonnerai leur iniquité, Et je ne me souviendrai plus de leur péché.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mario-franc_Lazur

avatar

Messages : 426
Points : 430
Réputation : 0
Date d'inscription : 16/03/2012
Localisation : France

MessageSujet: Re: Discutons de Paul et des colportages.   Ven 6 Déc - 17:34

tonton a écrit:
candyprada1 a écrit:
Paul a tout simplement trahis la parole de Jésus puisque ce dernier est  venu accomplir et non abollir. Paul a abollit la circoncision, le shabbat etc. Preuve en est que ces rituels n'ont plus cours aujourd'hui chez les chrétiens. Tu dis plus haut que pour la nourriture il fallait éviter les disputes, mais la parole de Dieu ne provoquent des disputes que chez les mécréants, les corrupteurs. Le croyant dont la foi est sincère de discute pas Sa parole puisqu'Il est le véridique. Dans la Bible Jésus reprend chacun des commandements et le renforce. Sa mission fut d'accomplir, de veiller à ce que la parole de Dieu ne soit pas dénaturée et c'est ce que s'est empréssé de faire Paul. Tu dis également que pour vous il n'y a qu'un seul Dieu et pourtant grande est la confusion dans l'esprit des tiens, je le sais car je l'entend. Si tu penses ce que tu dis il serait temps d'en faire part aux autorités concernés car tous ceux avec qui je parle ne pense pas comme toi.
bonjour,

Faux ! Paul n'a pas abolit la circoncision, tu es très mal éclairé, pour ces questions de ce qu'il fallait maintenir ou pas de la tradition des hébreux, lui et barnabas se sont rendu à Jérusalem pour demander l'avis des anciens et c'est Pierre et Jacques qui tranchèrent le débat, en témoignant du fait que des non-circoncis avaient reçu le St Esprit ( ou compris la grâce de Dieu si tu préfères ) et que donc si Dieu avait permis que les non-circoncis soient touchés, ils n'avaient pas en tant qu'homme a demandé quoique ce soit de plus.

Ce n'est donc pas Paul qui mais fin à la circoncision mais Pierre et Jacques, il ne te reste plus qu'à trouver quelque chose contre eux maintenant, et de " corriger " tous les écrits qui présentèrent Paul comme l'étant, autant dire qu'ils n'ont jamais existé pourquoi pas ? 

.

Et c'est ce qqu'on a appelé par la suite le Concile de Jérusalem, vers l'an 50 de l'ère chrétienne !


Fratrenellement

_________________
Si tu diffères de moi, frère, loin de me léser , tu m'enrichis (Saint Exupéry)

Le texte coranique est il divin ? réponse chrétienne écrite à l'intention de ceux qui seraient tentés par l'Islam. http://evangileetcoran.unblog.fr/files/2009/07/essai.pdf

VOS COMMENTAIRES : http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretienne-ecrite-a-lintention-des-jeunes-catholiques-tentes-par-lislam/#comments
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dialogueislam-chretien.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Discutons de Paul et des colportages.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Discutons de Paul et des colportages.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La géographie culturelle selon Dominique Crozat et Jean-Paul Volle (Montpellier III)
» Prière du médecin selon Jean-Paul II
» BAILLE (Louis-Paul) Baron de Saint-Pol - Général de brigade.
» Saint Pierre et Saint Paul Apôtres et Martyrs Solennité, commentaire du jour "Sur cette pierre, je bâtirai mon Eglise"
» Le Pape Jean-Paul II croyait en GARABANDAL !!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DIALOGUE DES RELIGIONS  :: VIE DU FORUM :: Enseignement et Débat Interne :: ISLAM HANIF:La vraie religion pour Dieu, c’est l’islam. :: I) L'ISRAELISME ישראלות :religion de la torah כהנים "Cohanim", les Prêtres nommés par l’Éternel) :: *CHRISTIANISME:-
Sauter vers: