DIALOGUE DES RELIGIONS

SUJETS SENSATIONNELS...RÉVÉLATIONS INCROYABLES ...DISCUSSIONS IMBATTABLES...ET AUTRES ...ET AUTRES ... DÉCOUVREZ PAR VOUS MÊMES !

DIALOGUE DES RELIGIONS

DIALOGUE RELIGIONS FORUM DES SCIENCES ET RELIGIONS: UN APPEL AU DIALOGUE DES RELIGIONS
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
bismillah سلام Shalom Paix Découvrez l'Islam comme personne ne vous le dira L'Islam dans la Bible ...dans l’Évangile ...dans le Coran ...et même dans les Veda ! BIENVENUE

Partagez | 
 

 LES JOURS LES PLUS DURS ...L'ISLAM SORT DE LA MECQUE .

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ASHTAR
ADMIN
avatar

Messages : 1288
Points : 1630
Réputation : 13
Date d'inscription : 07/03/2012
Localisation : MAROC

MessageSujet: LES JOURS LES PLUS DURS ...L'ISLAM SORT DE LA MECQUE .   Jeu 13 Juin - 21:27

"Le Prophete Sallallahou 'Alayhi wa salam - que la Paix et le Salut soient sur lui - a Taif :


Au mois de Chawwâl de l’an 10 de la prophétie (fin mai ou début juin 619 G., le prophète (Prière et bénédiction d’Allah sur lui), en compagnie de son esclave affranchi Zayd ibn Hârithah et marchant à pieds aller et retour, se rendit à Tâif, localité située à environ 111 km de la Mecque. Il appelait à l’Islam les tribus qu’il croisait sur son chemin mais aucune ne lui répondit. Arrivé à Tâif, il choisit trois frères parmi les chefs de la tribu des Tâifiens à savoir Abd Yâlil, Masaoud et Habib les trois enfants de Amr ibn Omair Ath-Thakafi. il s’installa parmi eux, les appela à Allah et à assister l’Islam. Le premier dit qu’il allait déchirer le voile de la Kaaba si Allah l’avait envoyé. Le deuxième dit: «Allah n’a-t-il pas trouvé un autre messager que toi?». Le troisième dit: «Par Allah, je ne te parlerai jamais. Si tu étais un Messager tu n’aurais pas besoin que je te réponde par la parole. Si tu mentais contre Allah, il ne conviendrait pas que je te parle». Sur ces mots, le Messager d’Allah (Prière et bénédiction d’Allah sur lui) se leva et leur dit: «Puisque vous refusez, taisez-vous à mon sujet».

Le prophète (Prière et bénédiction d’Allah sur lui) séjourna pendant dix jours parmi les gens de Tâif. Au cours d’une telle période, son appel n’épargna aucun des notables de la localité.

Ceux-ci lui répondirent: «Sors de notre pays!». Ils incitèrent contre lui les sots et les stupides. Au moment où le prophète (Prière et bénédiction d’Allah sur lui) allait sortir, les sots et les esclaves le suivirent, l’injuriant et lui criant dessus au point d’ameuter les gens autour de lui. Organisés en deux rangs, ils se mirent tous à lui jeter des pierres et à lui adresser des grossièretés. Ils lui jetèrent des pierres aux tendons au point que ses chaussures fussent teintées de sang. Zayd ibn Hârithha s’offrait en bouclier pour le protéger mais fut blessé à la tête. Les sots et les stupides ne cessèrent de le suivre et de l’acculer au point de le contraindre à aller vers un jardin appartenant à Otba et à Chayba les deux enfants de Rabîa à 5,5 km de Tâif. Après que le Messager d’Allah (Prière et bénédiction d’Allah sur lui) se fût réfugié dans ce jardin, les gens s’en retournèrent. Alors, il alla jusqu’à un cep de vigne et s’asseya à son ombre, adossé à un mur.

C’est là qu’il fit, après avoir retrouvé son calme, sa célèbre invocation qui dénotait que son coeur était rempli de tristesse pour la violence déjà subie et aussi de regret que personne ne crût au message. Il dit:

«Seigneur! Je me plains auprès de toi de ma faiblesse, de mon impuissance et du mépris que j’inspire aux gens.
O Toi, le plus Clément des Cléments! Tu es le Seigneur des affaiblis. Tu es mon Seigneur.
A qui me confies-tu?
Est-ce à ceux qui me détestent?
Ou bien me laisses-Tu avec mes ennemis?
Tout cela importe peu, si je ne m’attire pas Ta colère car, pour moi, Ton salut est plus vaste que tout.
Je cherche refuge auprès de la lumière de Ton visage par laquelle Tu dissipes les ténèbres et redresse qualitativement les affaires de ce monde et celles de l’au-delà, contre toute décharge de Ta colère sur moi.
Je ne cherche qu’à te satisfaire et il n’y a ni force ni puissance si ce n’est en Toi».


Lorsque les deux enfants de Rabîa le virent, ils le prirent en pitié. Aussi appelèrent-ils un garçon à eux, un chrétien nommé Addâs et lui dirent: «Prends de ce cep une grappe de raisins que tu porteras à cet homme»
Addâs s’exécuta. Il posa la grappe. Le Messager d’Allah (Prière et bénédiction d’Allah sur lui), qui, tendant alors la main dit: « au nom d’Allah» avant de manger.
Le garçon dit: «Les gens de ce pays ne prononcent pas une telle parole».

Le prophète (Prière et bénédiction d’Allah sur lui) dit: «Et toi, de quel pays viens tu?».
Addâs : «Je suis chrétien, originaire de «Ninawâ» ».
Le Messager Allah (Prière et bénédiction d’Allah sur lui) reprit: «Tu es originaire du village d’un homme vertueux, Younous ibn Mattâ».
Le garçon dit: «Comment as tu connu Younous ibn Mattâ ».

Le prophète (Prière et bénédiction d’Allah sur lui) répondit: «Celui-là est mon frère. C’était un prophète et moi aussi je suis prophète». Cela dit Addâs se pencha, baisa les mains et les pieds du prophète (Prière et bénédiction d’Allah sur lui).

Les deux enfants de Rabîa se dirent alors l’un à l’autre: «Voilà, il a corrompu ton gosse».
Au retour de Addâs ils lui dirent: «Malheur à toi! qu’est ce que c’est, ce que tu viens de faire? ».
Le garçon répondit: «Maître! il n’existe pas sur terre meilleur que cet homme. Il m’a informé d’une chose que seul un prophète peut savoir».
Ils lui dirent: «Malheur à toi! qu’il ne te détourne pas de ta religion car ta religion est meilleure que la sienne».

Le Messager d’Allah (Prière et bénédiction d’Allah sur lui) prit la route du retour à la Mecque après avoir quitté le jardin, triste et le cœur brisé. A l’entrée de la ville, Allah lui envoya l’ange Jibril, accompagné de l’ange des montagnes. Celui-ci lui proposa de renverser les deux montagnes sur les Mecquois.
Al-Boukhâri a déjà rapporté cette histoire en détail, la tenant de Orwa ibn Az-Zoubair selon qui, il déclara avoir dit au prophète (Prière et bénédiction d’Allah sur lui):

«As-tu connu un jour plus dur pour toi que celui d’Ouhoud?».

Celui-ci répondit: “J’ai connu de la part de ta tribu ce que j’ai connu, mais le plus dur de ceci a été le jour passé à Al*Akaba lorsque j’ai exposé mon message à ibn Abd Yâlil ibn Abd Kalâl et que celui-ci ne me fit pas la réponse que je voulais. Alors, je m’en allai, très affecté et ne récupérai qu’à l’entrée de la ville où, levant la tête, je vis brusquement un nuage qui m’ombrageait. Scrutant dans le nuage, je vis Jibril qui m’appelait en disant: «Allah a entendu ce que ton peuple t’a dit ce que les gens t’ont répondu. Il t’a envoyé l’ange des montagnes pour que tu lui ordonnes ce que tu veux». L’ange des montagnes m’interpella, me salua et dit: «Ô Mouhammad, je fais ce que tu veux. Si tu veux, je renverse sur eux (Al-Akhchabains) les deux montagnes de la Mecque: Abou Kays et la montagne lui faisant face Kouaiykouaân ».

Le Messager d’Allah (Prière et bénédiction d’Allah sur lui) répondit : «Au contraire, je prie Allah le Tout Puissant de sortir de leur postérité des gens qui l’adoreront, Lui Seul, sans l’associer à rien d’autre ».

La réponse ainsi fournie démontre la personnalité unique du prophète (Prière et bénédiction d’Allah sur lui) mais aussi l’incommensurable grandeur de sa moralité.

Du fait de ce secours mystérieux qu’Allah lui apporta du haut des sept cieux, le Messager d’Allah (Prière et bénédiction d’Allah sur lui) revint de son horreur et retrouva sa quiétude.

Ensuite, il avança en direction de la Mecque et atteignit la vallée Nakhla où il séjourna pendant des jours. Il existait dans cette vallée deux endroits où l’on pouvait séjourner; As-Sayl AI*Kabir et Az-Zayma, dans la mesure où il y avait de l’eau et de la fertilité. Toutefois, à notre connaissance, aucune source ne précise l’endroit exact de son séjour dans la vallée.

_________________
"ادع الى سبيل ربك بالحكمة والموعظة الحسنة وجادلهم بالتي هي احسن ان ربك هو اعلم بمن ضل عن سبيله وهو اعلم بالمهتدين "
" Appelle à la Voie de ton Seigneur avec sagesse et par de persuasives exhortations. Sois modéré dans ta discussion avec eux. Du reste, c’est ton Seigneur qui connaît le mieux celui qui s’écarte de Sa Voie, comme Il connaît le mieux ceux qui sont bien guidés."
(Les Abeilles v.125)
http://brouk.over-blog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://religions.religionboard.net
 
LES JOURS LES PLUS DURS ...L'ISLAM SORT DE LA MECQUE .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 6 jours de shawwal les bienfaits, shawwal juste aprés ramadan?,
» la musique interdit en islam!
» Procurez vous votre traitement roqia! (MAJ)
» Les musulmans en enfer ! a lire !!!
» Que pensez-vous de ça ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DIALOGUE DES RELIGIONS  :: VIE DU FORUM :: Enseignement et Débat Interne :: ISLAM HANIF:La vraie religion pour Dieu, c’est l’islam.-
Sauter vers: