DIALOGUE DES RELIGIONS

SUJETS SENSATIONNELS...RÉVÉLATIONS INCROYABLES ...DISCUSSIONS IMBATTABLES...ET AUTRES ...ET AUTRES ... DÉCOUVREZ PAR VOUS MÊMES !

DIALOGUE DES RELIGIONS

DIALOGUE RELIGIONS FORUM DES SCIENCES ET RELIGIONS: UN APPEL AU DIALOGUE DES RELIGIONS
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
bismillah سلام Shalom Paix Découvrez l'Islam comme personne ne vous le dira L'Islam dans la Bible ...dans l’Évangile ...dans le Coran ...et même dans les Veda ! BIENVENUE

Partagez | 
 

 ILLEGITIMITE DE LA BIBLE EN TANT QUE PAROLE DE DIEU

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
candyprada
*MODERATRICE*
avatar

Messages : 375
Points : 417
Réputation : 6
Date d'inscription : 18/05/2012
Age : 45
Localisation : val d'oise

MessageSujet: ILLEGITIMITE DE LA BIBLE EN TANT QUE PAROLE DE DIEU   Mer 13 Mar - 16:22

POURQUOI LA BIBLE N EST PAS LA PAROLE
DE DIEU

La Bible juive contient 24 livres alors que l'Ancien Testament retenu par les chrétiens en compte 39 ; La Bible juive rejette les 24 livres du Nouveau Testament (les Evangiles)
La Torah originelle de Moïse ne comprenait au départ qu'un seul livre. La Bible que nous avons aujourd'hui ne pourrait avoir le même nombre de mots que l'original.
Les cinq livres contenus dans la Bible de Jérusalem, pour ne citer qu'elle, contiennent 312 pages en petites lettres. Or Moïse a reçu la Torah écrite dans deux tablettes de pierre.

Exode 24:12 « L'Eternel dit à Moïse : monte vers moi sur la montagne et reste là ; je te donnerai des tables de pierre, la loi et les ordonnances que j'ai écrites pour leur instruction. »
Exode 32:15 « Moïse retourna et descendit la montagne, les deux tables du témignage dans sa main ; les tables étaient écrites des deux côtés, elles étaient écrites
de l'un et de l'autre côté. »

Alors peut être étaient elles énormes au point de pouvoir contenir 312 pages. La Torah rejette elle même cette possibilité puisque le livre de l'Exode nous rapporte
concernant la structure de l'Acte d'alliance :

25:10 « Ils feront une Arche de bois d'accacia, sa longueur sera de deux coudées et demie, sa largeur d'une coudée et demie et sa hauteur d'une coudée et demie. »
La preuve et faite que le message originel de Dieu, ne pouvait atteindre un tel volume. Surtout que nous pouvons constater qu'un grand nombre de récits ne sont pas des lois mais des récits diverset variés qui n'apprennent rien aux hommes sur leur façon de se conduire.
Est ce que Moïse a ensuite reçu d'autres écritures qu'il a ensuite ajouté aux premières tables ? Nous lisons que lorsque Salomon déposa l'Arche dans le Temple, il ne
contenait que deux tables.

1 Rois 8:9 « Il n'y avait dans l'Arche que les deux tables de pierre que Moïse y déposa en Horeb, lorsque l'Eternel fit alliance avec les enfants d'Israël, à leur sortie du pays d'Egypte. »
La preuve la plus flagrante est fournit par la Torah elle même puisqu'elle titre « les dix commandements », ni plus ni moins. Alors quelle est l'origine de tout le reste de la Torah ?
En dehors de la question du volumes des livres, il y a le contenu qui oppose les deux communautés. Comment expliquer que Christianisme et judaïsme émanent d'un seul et même Dieu et prônent un enseignement différent et contradictoire ?
Dieu aurait il institué deux lois physiques qui se contredisent. C'est invraisemblable car cela reviendrait à instaurer l'anarchie. Malgré leurs oppositions ces deux lois se retrouvent dans un seul et meme livre et sert de référence au monde chrétien. Dieu ne pas dire blanc aux uns et noir aux autres. Cela signifie donc que l'un des deux textes est dansl'erreur. Le problème c'est que les erreurs composent les deux
livres et donc aucun des deux ne peut prétendre à la vérité.

Le christianisme a divinisé un prophète, inventé une trinité, divinisé Marie, adorèrent la croix etc... Mais si tout cela était l'oeuvre deDieu, il en aurait été fait mention dans les livres précédents. Ce qui fait la structure même du christianisme, n'est mentionné nulle part.
Jésus préchait bel et bien un Evangile, mais il n'en reste plus trace. En revanche il y les Evangiles « selon » Matthieu, Luc, Marc et Jean, qui je le rappelle n'ont jamais été cités pour être prophète ou messager.Dieu n'a jamais chargé autre qu'un prophète pour transmettre sa parole. Quel est donc le rôle de ces évangélistes, qui se répètent et se contredisent. Quel est l'intéret d'avoir quatre évangiles. Car si l'on part du principe que les évangiles sont parole de Dieu, pourquoi Dieu aurait eu besoin de faire entndre sa parole quatre fois de suite, en finissant par se contredire. On remarque qu'ils n'ont pas tous le meme contenu, 57 pages pour Matthieu, 32 pages pour Marc, 57 pages pour Luc, 49 pages pour Jean.Je reviendrai sur les différence entre les quatre évangiles.Pourquoi parlent ils à la place de Jésus lui même. Jésus a préché l'évangile mais n'a jamais écrit quoi que se soit et n'a jamais chargé personne de le faire. Toutes les religions ont vu des personnages fortement inspirés mais aussi grande que fut cette inspiration elle n'a jamais fait d'eux des prophètes.
Dans L’Islam il n'ya pas de Coran selon X, Y, ou Z . Seule la parole de Dieu y est consignée, transmise à son prophète en direct ou par l'entremise de l'Ange Gabriel. En revanche il existe donc « des » évangiles et« des » Bibles : Bible du Roi James, de David Martin, de Bayard, ou de Chouraqui. Laquelle est « parole de Dieu » ?
La Bible fut reconstituée à partir de milliers de fragments et d'écrits éparpillés, qui n'étaient d'ailleurs pas des originaux, dont on ne connait pas les auteurs ni les contenus précis. Les chercheurs chrétiens chffrent parfois ces fragments à 24000 et très souvent à 30000. Cela explique les styles différents que l'on retrouve dans la Bible.
Sur quoi s'appuient donc les chrétiens pour affirmer le contraire?

_________________
la vérité est en chacun de nous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mario-franc_Lazur

avatar

Messages : 426
Points : 430
Réputation : 0
Date d'inscription : 16/03/2012
Localisation : France

MessageSujet: Re: ILLEGITIMITE DE LA BIBLE EN TANT QUE PAROLE DE DIEU   Dim 5 Mai - 17:25

Candyprada a écrit:

La Bible juive contient 24 livres alors que l'Ancien Testament retenu par les chrétiens en compte 39 ; La Bible juive rejette les 24 livres du Nouveau Testament (les Evangiles)

La Torah originelle de Moïse ne comprenait au départ qu'un seul livre. La Bible que nous avons aujourd'hui ne pourrait avoir le même nombre de mots que l'original.
Les cinq livres contenus dans la Bible de Jérusalem, pour ne citer qu'elle, contiennent 312 pages en petites lettres. Or Moïse a reçu la Torah écrite dans deux tablettes de pierre.


Ce qui est écrit sur les 2 tablettes de pierre, chère Candy, ce sont les Dix Commandements :
Première table de la loi relative à Dieu



  1. Tu n'auras pas d'autre dieu que moi.
  2. Tu ne te feras pas d'idole ni de représentation quelconque
    de ce qui se trouve en haut dans le ciel, ici-bas sur la terre, ou dans les eaux
    plus bas que la terre. Tu ne
    te prosterneras pas devant de telles idoles et tu ne leur rendras pas de culte,
    car moi, l'Éternel, ton Dieu, je suis un Dieu qui ne tolère aucun rival : je
    punis les fils pour la faute de leur père, jusqu'à la troisième, voire la
    quatrième génération de ceux qui me haïssent. Mais
    j'agis avec amour jusqu'à la millième génération envers ceux qui m'aiment et qui
    obéissent à mes commandements.
  3. Tu n'utiliseras pas le nom de l'Éternel ton Dieu pour
    tromper
    (ou de manière abusive), car l'Éternel ne laisse pas impuni
    celui qui utilise son nom pour tromper.
  4. Pense à observer le jour du repos (ou sabbat) et fais-en un
    jour consacré à l'Éternel. Tu travailleras six jours pour faire tout ce que tu
    as à faire. Mais le septième jour est le jour du repos consacré à l'Éternel, ton
    Dieu ; tu ne feras aucun travail ce jour-là, ni toi, ni ton fils, ni ta fille,
    ni ton serviteur, ni ta servante, ni ton bétail, ni l'étranger qui réside chez
    toi ; car en six jours, l'Éternel a fait le ciel, la terre, la mer, et tout ce
    qui s'y trouve, mais le septième jour, il s'est reposé. C'est pourquoi l'Éternel
    a béni le jour du sabbat et en a fait un jour qui lui est consacré.

Seconde table de la loi relative au prochain



  1. Honore ton père et ta mère afin de jouir d'une longue vie
    dans le pays que l'Éternel ton Dieu te donne
  2. Tu ne commettras pas de meurtre
  3. Tu ne commettras pas d'adultère
  4. Tu ne commettras pas de vol
  5. Tu ne porteras pas de faux témoignage contre ton prochain
  6. Tu ne convoiteras pas la maison de ton prochain, tu ne
    convoiteras ni sa femme, ni son serviteur, ni sa servante, ni son boeuf, ni son
    âne, ni rien qui lui appartienne.

_________________
Si tu diffères de moi, frère, loin de me léser , tu m'enrichis (Saint Exupéry)

Le texte coranique est il divin ? réponse chrétienne écrite à l'intention de ceux qui seraient tentés par l'Islam. http://evangileetcoran.unblog.fr/files/2009/07/essai.pdf

VOS COMMENTAIRES : http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretienne-ecrite-a-lintention-des-jeunes-catholiques-tentes-par-lislam/#comments
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dialogueislam-chretien.com/
candyprada
*MODERATRICE*
avatar

Messages : 375
Points : 417
Réputation : 6
Date d'inscription : 18/05/2012
Age : 45
Localisation : val d'oise

MessageSujet: Re: ILLEGITIMITE DE LA BIBLE EN TANT QUE PAROLE DE DIEU   Lun 6 Mai - 13:52

Ce qui est écrit sur les 2 tablettes de pierre, chère Candy, ce sont les Dix Commandements :
Première table de la loi relative à Dieu

oui merci du renseignement mais nul n'est censé ignoré cela en tout cas pour ce qui est des croyants, et alors?
Dis moi donc si il y avait besoin d'un pavé aussi volumineux pour contenir les dix commandements qui tiennent en quelques ligne. Tu ne fais qu'apporter la preuve que votre livre n'est pas que la parole de Dieu et que tout le reste en dehors de ces dix commandement n'est que foutaise humaine. Tu citais je me rappelle Maurice Bucaille une fois mais je crois que tu n'as pas lu son livre car il est très clair sur la question. Les seuls ecrits qui devraient compléter les dix commandements sont la stricte parole de Dieu transmise à Jésus, or à aucun moment il ne parle directement. Vos apôtre s'en charge et n'arrive même pas à dire les même choses. D'ailleurs c'est plutôt rigolo car par endroit on a l'impression de relire les mêmes mots à la virgule près et puis parfois des évènements comme la pratique de l'Eucharistie, centrale chez les chrétiens n'apparait même pas. Tu tournes en rond Mario, tu me donnes le tournis. La Bible n' est plus parole de Dieu, c'est prouvé. C'est l'homme qui l'a inventé en dehors des dix commandements. Deux tables de la loi et des centaines de pages pour dira quoi d'autre? La parole de Dieu ne vous suffisait pas? On sait aussi ue Môïse n'est pas l'auteur de la génèse. Il n'y a qu'un homme pour dire que Jacob a vainc Dieu dans un Duel. Pourquoi ne t'exprimes tu d'ailleurs jamais sur ce point????? C'est pourtant énorme. Téchnique de l'autruche, mais je ne suis pas dupe. Allez va potasser ta leçon et reviens quand tu auras trouvé de vrais arguments.





_________________
la vérité est en chacun de nous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ASHTAR
ADMIN
avatar

Messages : 1288
Points : 1630
Réputation : 13
Date d'inscription : 07/03/2012
Localisation : MAROC

MessageSujet: Re: ILLEGITIMITE DE LA BIBLE EN TANT QUE PAROLE DE DIEU   Lun 6 Mai - 16:30

L'Evangile de Matthieu n'est pas d'inspiration divine,vu qu'il a été établi que l'original, perdu depuis un temps immémorial,était en hébreu, et que celui que nous possédons maintenant n'est qu'une traduction dont on ignore l'auteur.

L'Evangile de Jean est considéré apocryphe aussi, selon Stahelin et Bretschneider. Grotius refuse d'admettre l'authenticité du dernier chapitre de cet Evangile. Toutes les Epître de Pierre, l'Epître de Jude, celle de Jacques, la 2ème et la 3ème de Jean,et l'Apocalypse de Jean. donnent lieu aux même objections.

Dans "Ecyclopédia Britannica", ouvrage auquel ont collaboré les savant anglais les plus distingués (vol. XI. p. 274) : "On a longuement discuté cette question de l'inspiration littérale de l'Ecriture. Jérome, Grotius, Erasme, Procope, et une foule de théologiens récents se sont prononcés contre la doctrine de l'inspiration littérale". On lit dans un autre endroit du même ouvrage (vol. XIX. p. 20) : "Ceux qui soutiennent la théorie de l'inspiration littérale doivent
rencontrer de grandes difficultés dans la démonstration pratique
". Il y est dit aussi : "Si l'on nous demandait . Quelles sont les parties de l'Ecriture que nous admettez comme inspirées ? nous répondrions : Nous ne saurions nous refuser à reconnaître l'Inspiration de tous les livres et de tous les passages qui établissent un point quelconque du dogme ; quant aux circonstances particulières, les Apôtres ont pu les retenir sans besoin de révélation".

Aussi ,On a dit aussi que les Apôtres ne se regardaient pas, les uns les autres. comme des hommes inspirés, ainsi qu'on le voit par leur discussions au concile de Jérusalem, et par la conduite de Paul à l'égard de Pierre. On a dit aussi que les premiers Chrétiens ne regardaient pas les Apôtres comme impeccables (Actes des Apôtres, XI. 2. 3, XXI. 20-24).

_________________
"ادع الى سبيل ربك بالحكمة والموعظة الحسنة وجادلهم بالتي هي احسن ان ربك هو اعلم بمن ضل عن سبيله وهو اعلم بالمهتدين "
" Appelle à la Voie de ton Seigneur avec sagesse et par de persuasives exhortations. Sois modéré dans ta discussion avec eux. Du reste, c’est ton Seigneur qui connaît le mieux celui qui s’écarte de Sa Voie, comme Il connaît le mieux ceux qui sont bien guidés."
(Les Abeilles v.125)
http://brouk.over-blog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://religions.religionboard.net
mario-franc_Lazur

avatar

Messages : 426
Points : 430
Réputation : 0
Date d'inscription : 16/03/2012
Localisation : France

MessageSujet: Re: ILLEGITIMITE DE LA BIBLE EN TANT QUE PAROLE DE DIEU   Lun 6 Mai - 19:46

[quote="candyprada"]Ce qui est écrit sur les 2 tablettes de pierre, chère Candy, ce sont les Dix Commandements :

_________________
Si tu diffères de moi, frère, loin de me léser , tu m'enrichis (Saint Exupéry)

Le texte coranique est il divin ? réponse chrétienne écrite à l'intention de ceux qui seraient tentés par l'Islam. http://evangileetcoran.unblog.fr/files/2009/07/essai.pdf

VOS COMMENTAIRES : http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretienne-ecrite-a-lintention-des-jeunes-catholiques-tentes-par-lislam/#comments


Dernière édition par mario-franc_Lazur le Lun 6 Mai - 19:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dialogueislam-chretien.com/
mario-franc_Lazur

avatar

Messages : 426
Points : 430
Réputation : 0
Date d'inscription : 16/03/2012
Localisation : France

MessageSujet: Re: ILLEGITIMITE DE LA BIBLE EN TANT QUE PAROLE DE DIEU   Lun 6 Mai - 19:47

[quote="mario-franc_Lazur"]
candyprada a écrit:
Ce qui est écrit sur les 2 tablettes de pierre, chère Candy, ce sont les Dix Commandements :
Première table de la loi relative à Dieu

oui merci du renseignement mais nul n'est censé ignoré cela en tout cas pour ce qui est des croyants, et alors?
Dis moi donc si il y avait besoin d'un pavé aussi volumineux pour contenir les dix commandements qui tiennent en quelques ligne.

Mais la Loi mosaïque, ce ne sont pas les 10 Comandements, qui, eux, sont Paroles de DIEU, la Loi mosaïque à laquelle les Musulmans se réfèrent ce sont les 613 lois du Pentateuque !

Selon la tradition juive, la Torah compte 613 mitzvot (singulier : Mitzva ).

La preuve : la circoncision , comme l'interdiction du porc ne figurent pas dans les 10 Commandements .

_________________
Si tu diffères de moi, frère, loin de me léser , tu m'enrichis (Saint Exupéry)

Le texte coranique est il divin ? réponse chrétienne écrite à l'intention de ceux qui seraient tentés par l'Islam. http://evangileetcoran.unblog.fr/files/2009/07/essai.pdf

VOS COMMENTAIRES : http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretienne-ecrite-a-lintention-des-jeunes-catholiques-tentes-par-lislam/#comments
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dialogueislam-chretien.com/
tinhinane

avatar

Messages : 361
Points : 487
Réputation : 18
Date d'inscription : 14/06/2012
Localisation : Algérie

MessageSujet: Re: ILLEGITIMITE DE LA BIBLE EN TANT QUE PAROLE DE DIEU   Ven 26 Aoû - 9:01

Voici ce qu'on peut lire dans les premières pages de la Bible de Jérusalem (édition de 2000)(il s'agit de la traduction de la Bible réalisée sous la direction de la très catholique Ecole biblique de Jérusalem) : 
"L'analyse de la forme définitive des textes – la seule à laquelle nous ayons accès – montre que l'unification rédactionnelle a beaucoup apporté à la formulation définitive"
 (p. 16)."… on préfère aujourd'hui parler de deux traditions dont l'ensemble a été élaboré d'une manière progressive, si bien que l'on peut trouver des passages très tardifs au milieu de passages beaucoup plus anciens" (p. 17).
Les commentateurs chrétiens de la Traduction Œcuménique de la Bible (TOB) écrivent à propos des livres de l'Ancien Testament que "avant de recevoir leur forme définitive", ils"ont circulé assez longtemps dans le public et portent les traces des réactions suscitées par les lecteurs, sous forme de retouches, d'annotations, voire de refontes plus ou moins importantes" (Traduction Œcuménique de la Bible, édition de 1975, pp. 10-11, cité dans Moïse et Pharaon, les Hébreux en Egypte, pp. 34-35).
Les commentateurs de la Bible de Jérusalem écrivent, à propos du passage parlant des Nephilim (Genèse 6/1-4) : "L'auteur semble utiliser une tradition populaire à caractère mythologique" (p. 26).
A propos du récit de la tour de Babel : "Récit fait de l'amalgame de plusieurs traditions"(p. 32).
A propos de la mention de la mort de Moïse à la fin du Deutéronome : "Ces chapitres forment une sorte de conclusion générale à l'ensemble du Pentateuque ; ils regroupent des éléments d'origine et d'âge divers, qui ont été rattachés au corps du Dt lors de la dernière rédaction" (p. 310).
A propos de la mention des Philistins en Genèse 21/32-34, 26/1-8 et en Exode 13/7, les auteurs écrivent qu'il s'agit d'"une anticipation" (p. 344) : le fait est qu'en ce qui concerne la période que ces passages intéressent, les Philistins ne sont pas encore installés dans la région qui est rattachée à leur nom : l'auteur du texte a donc désigné un événement qui s'est déroulé sur le littoral de Palestine des siècles avant lui en utilisant la périphrase en usage en son temps à lui ("pays des Philistins") : c'est ce qu'on appelle un anachronisme.
La même chose peut être dite – mais cela, les commentateurs de la Bible de Jérusalem ne l'ont pas écrit – à propos du passage où on lit que Joseph installa son père et ses frères "dans la meilleure région, la terre de Ramsès" (Genèse 47/11) : l'écrivain a relaté cet événement de l'époque de Joseph (XVIIème siècle avant J.-C.) mais a, pour désigner la région d'Egypte où il s'est déroulé, employé le nom de Ramsès, pharaon de l'époque de Moïse (XIIIème siècle avant J.-C.).
Pour en revenir aux notes des commentateurs de la Bible de Jérusalem : à propos des chapitres 10 et 11 du Livre de Josué : "Ces chapitres diffèrent des précédents et ne s'accordent pas avec d'autres passages du livre ni avec Jg 1, où il apparaît que la conquête fut lente et que chaque tribu eut une action indépendante" (p. 338).
A propos de certains événements présentés par le Livre des juges : "Vue théologique qui ne correspond qu'imparfaitement à l'histoire. A la base du livre, il y a des récits indépendants dont la relation chronologique est établie arbitrairement" (p. 366).
Voici encore ce qu'on peut lire en introduction au livre de Jérémie dans la Traduction Œcuménique de la Bible : 
"En plus, l'exégète sera attentif au fait que les ch. 1-25 contiennent, à côté des oracles poétiques, d'une authenticité à toute épreuve, un très grand nombre de passages rédigés dans une prose qui rappelle celle des éditeurs deutéronomistes des livres historiques. Ces passages représentent probablement des oracles de Jérémie retravaillés par des éditeurs postérieurs. Au début de l'exil existaient donc de nombreux livrets, feuillets et recueils épars, et en plus, probablement, quelques traditions orales relatives à Jérémie. Ce sera un rédacteur anonyme, très certainement "deutéronomiste", qui réunira tous ces matériaux en un seul volume"
 (TOB, édition de 1997, p. 554).
Sur Esdras et Néhémie : "La rédaction actuelle de ces livres laisse plusieurs problèmes historiques encore ouverts. Le premier problèmeconcerne l'interruption de la reconstruction du temple (Esd 4). D'après le texte, cette interruption fut ordonnée par Artaxerxès (465-424) à la suite des plaintes des gens du pays opposés aux Juifs (Esd 4.6-24). Or, la chronologie rend impossible un tel événement. En effet, la construction du temple fut achevée la 6è année de Darius, vers l'an 515 (Esd 6.15). Le passage Esd 4.6-24 concerne des événements de l'époque d'Artaxerxès, c'est-à-dire au moins 50 à 60 ans plus tard. Le rédacteur final du livre semble avoir confondu ces données. Plus complexe encore est le second problème : celui de la chronologie de l'activité d'Esdras et de Néhémie à Jérusalem. L'ordre chronologique actuel du récit parle de l'arrivée d'Esdras la 7è années d'Artaxerxès (Esd 7.7), puis de l'arrivée de Néhémie la 20è année d'un roi du même nom (Ne 2.1). Ensuite, Esdras réapparaît, puis Néhémie, dans un étonnant chassé-croisé. Ne faut-il pas plutôt situer l'activité d'Esdras lors de la seconde venue de Néhémie à Jérusalem ? Au lieu de la 7è année d'Artaxerxès, il faudrait lire alors la 27è ou la 37è année (soit vers 438 ou 428). Ou mieux encore, ne faut-il pas considérer toute l'activité de Néhémie comme antérieure à celle d'Esdras : ce dernier ne serait alors arrivé à Jérusalem que la 7è année du roi Artaxerxès II (et non Artaxerxès I), vers 398-397. Le problème n'a pas encore trouvé de solution satisfaisante" (TOB, édition de 1997, p. 1095).
Max Dimont, l'auteur juif bien connu, écrit de même : 
"There are two versions of many, many other events, as the perceptive reader of Old Testament may have noticed. Are we dealing with two versions of the same story, or with two different stories merged into one ?"
 (Jews, God and History, New American Library, 2nd edition, p. 28). 
"The final fusion of the Five Books of Moses, called the Pentateuch, occurred around 450 B.C. – in other words, not until eight to sixteen hundred years after some of the events narrated in them took place. Is it not reasonable to suppose that in that period of time [i. e. before 450 B.C.], before there were any written records, many changes and alterations must have occurred as the stories and legends were handed down orally from generation to generation ?"
 (Ibid., p. 31).
Décrivant cette entreprise de fusion s'étant déroulée vers la moitié du 5ème siècle avant J.C., Dimont écrit : "As a second move toward forging a national religious and spiritual Jewish character, Ezra and Nehemia decided not only to revise the Book of Deuteronomy but to add to it four other Books of Moses. Under their direction, priest and scholar labored diligently to fuse the most important of the divergent Mosaic documents, including the Deuteronomy of Josiah, into the five books of the Pentateuch, namely, Genesis, Exodus, Leviticus, Numbers, and Deuteronomy. All Five Books of Moses were now made divine. From here on, no deletions, changes or additions to the Pentateuch could be made, nor have any been made" (Ibid., p. 63).
Encore faut-il noter que, de ce corpus établi par Ezra, différentes versions vont circuler au cours des siècles qui vont suivre. Il y aura bientôt ainsi :
– la version hébraïque ;
– la version de la Septante, en langue grecque ;
– la version samaritaine ;
– les Targums (= traductions) araméens (comme le Targum d'Onkelos) ;
– les versions syriaques.
Ces versions ne divergent certes pas sur l'essentiel, mais présentent quand même des différences quant à certains chiffres (les âges des patriarches) et certains noms de lieux. A lui seul, le texte hébraïque connaît, au Ier siècle de l'ère chrétienne, différentes versions légèrement différentes : c'est en l'an 90 après J.-C. que des savants juifs fixent la norme. L'introduction de la Traduction Oecuménique de la Bible relate que ces savants "avaient constaté que les manuscrits dont ils disposaient n'étaient pas strictement identiques. Pour remédier à cet inconvénient, ils établirent un texte officiel, en procédant par comparaison de quelques manuscrits existants. Après quoi ils firent détruire les manuscrits non conformes au texte qu'ils avaient retenu. En 1947 cependant on a retrouvé près de la mer Morte quelques manuscrits antérieurs au travail des Docteurs de la Loi (les textes de Qumrân). D'autre part le Pentateuque samaritain, de même que certaines versions anciennes, version grecque dite des Septante, certaines versions araméennes ou Targoums, attestent un état du texte plus ancien. On a pu constater que les différences avec le texte traditionnel étaient pour la plupart de faible portée. Mais dans certains cas ces formes plus anciennes du texte proposent un sens plus clair"(Traduction œcuménique de la Bible, édition de 1997, p. 13).
En tout état de cause, le texte hébraïque officiel, fixé par des érudits juifs en l'an 90 de l'ère chrétienne, sera transmis de génération en génération. C'est ce texte qui sera utilisé par Jérôme pour la traduction latine, qu'adoptera l'Eglise catholique, pendant que les Eglises orthodoxes, elles, continueront à utiliser le texte grec de la Septante malgré ses légères différences avec le texte hébraïque fixé en 90.
Ce dernier sera donc retransmis entre les différentes générations de juifs tel qu'il aura été fixé en 90. Suivant cette retransmission, une édition en 1524 sera faite par Jacob Ben Hayyim à Venise qui deviendra l'édition de référence ; c'est elle que, aujourd'hui encore, toutes les bibles hébraïques suivent. Par la suite, au XIXeme siècle, on a retrouvé dans une synagogue du Caire, un ancien exemplaire de la Torah (Pentateuque et non Tanak) hébraïque massorétique, qui a été daté du IXème siècle après J.-C..
(A ce texte de la Torah – ici dans le sens de Pentateuque –  s'ajouteront d'autres textes, que nous avons déjà évoqués :
– les Neviim, qui contiennent le récit et la relation des propos de prophètes envoyés aux fils d'Israël ;
– les Ketouvim, qui sont constitués de recueils de prières psalmiques et de chroniques.)
La question qui se pose ici concerne les documents que Ezra harmonisa : quels sont ces documents ? D'où les tenait-il ?
Il semble qu'il se soit agi de différentes traditions que possédaient différents groupes chez les fils d'Israël revenus de l'exil. C'est bien pourquoi les commentateurs de la Bible de Jérusalem, de même que Max Dimont, parlent d'une fusion entre deux documents à l'origine distincts.
Ce qu'il faut également relever c'est que le texte que, au XIIIème siècle avant J.-C., le prophète Moïse reçut comme Paroles de Dieu sur le Mont Sinaï semble avoir été beaucoup plus court que l'ensemble du texte nommé aujourd'hui "Torah" : ce texte avait pu être gravé sur quelques tablettes de pierre (cf. Livre de Josué 8/32) ; il semble donc qu'au fil du temps, à ce texte gravé sur pierre, furent ajoutés les propos de Moïse ainsi que les jugements qu'il rendit entre les Fils d'Israël au cours de son parcours à leurs côtés ; la Torah a ensuite reçu aussi le récit du déroulement de la mission de Moïse aussi – c'est ce qui explique qu'on y trouve aussi mention de sa mort –, et même plus : les origines du monde, les généalogies de Abraham, etc.
-----

_________________
قال ابن القيم رحمه الله : لو نَفَعَ العلمُ بلا عمل لمَا ذمَّ الله سبحانه أحبارَ أهل الكتاب، ولو نَفَعَ العملُ بلا إخلاص لمَا ذمَّ المنافقين
**********************************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mario-franc_Lazur

avatar

Messages : 426
Points : 430
Réputation : 0
Date d'inscription : 16/03/2012
Localisation : France

MessageSujet: Re: ILLEGITIMITE DE LA BIBLE EN TANT QUE PAROLE DE DIEU   Sam 24 Déc - 17:31

tinhinane a écrit:
Voici ce qu'on peut lire dans les premières pages de la Bible de Jérusalem (édition de 2000)(il s'agit de la traduction de la Bible réalisée sous la direction de la très catholique Ecole biblique de Jérusalem) : 
"L'analyse de la forme définitive des textes – la seule à laquelle nous ayons accès – montre que l'unification rédactionnelle a beaucoup apporté à la formulation définitive"
 (p. 16)."… on préfère aujourd'hui parler de deux traditions dont l'ensemble a été élaboré d'une manière progressive, si bien que l'on peut trouver des passages très tardifs au milieu de passages beaucoup plus anciens" (p. 17).
.......................................;etc ..........


Mais rien de tout cela ne rend la Bible illégitime ! Tous ces Textes sont inspirés par DIEU.

Seules les Paroles de Jésus sont Paroles de DIEU ....

_________________
Si tu diffères de moi, frère, loin de me léser , tu m'enrichis (Saint Exupéry)

Le texte coranique est il divin ? réponse chrétienne écrite à l'intention de ceux qui seraient tentés par l'Islam. http://evangileetcoran.unblog.fr/files/2009/07/essai.pdf

VOS COMMENTAIRES : http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretienne-ecrite-a-lintention-des-jeunes-catholiques-tentes-par-lislam/#comments
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dialogueislam-chretien.com/
ASHTAR
ADMIN
avatar

Messages : 1288
Points : 1630
Réputation : 13
Date d'inscription : 07/03/2012
Localisation : MAROC

MessageSujet: Re: ILLEGITIMITE DE LA BIBLE EN TANT QUE PAROLE DE DIEU   Dim 25 Déc - 15:56

mario-franc_Lazur a écrit:
tinhinane a écrit:
Voici ce qu'on peut lire dans les premières pages de la Bible de Jérusalem (édition de 2000)(il s'agit de la traduction de la Bible réalisée sous la direction de la très catholique Ecole biblique de Jérusalem) : 
"L'analyse de la forme définitive des textes – la seule à laquelle nous ayons accès – montre que l'unification rédactionnelle a beaucoup apporté à la formulation définitive"
 (p. 16)."… on préfère aujourd'hui parler de deux traditions dont l'ensemble a été élaboré d'une manière progressive, si bien que l'on peut trouver des passages très tardifs au milieu de passages beaucoup plus anciens" (p. 17).
.......................................;etc ..........


Mais rien de tout cela ne rend la Bible illégitime ! Tous ces Textes sont inspirés par DIEU.

Seules les Paroles de Jésus sont Paroles de DIEU ....
Tu veux dire par là la parole de Jésus bien sur ?

_________________
"ادع الى سبيل ربك بالحكمة والموعظة الحسنة وجادلهم بالتي هي احسن ان ربك هو اعلم بمن ضل عن سبيله وهو اعلم بالمهتدين "
" Appelle à la Voie de ton Seigneur avec sagesse et par de persuasives exhortations. Sois modéré dans ta discussion avec eux. Du reste, c’est ton Seigneur qui connaît le mieux celui qui s’écarte de Sa Voie, comme Il connaît le mieux ceux qui sont bien guidés."
(Les Abeilles v.125)
http://brouk.over-blog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://religions.religionboard.net
tinhinane

avatar

Messages : 361
Points : 487
Réputation : 18
Date d'inscription : 14/06/2012
Localisation : Algérie

MessageSujet: Re: ILLEGITIMITE DE LA BIBLE EN TANT QUE PAROLE DE DIEU   Jeu 29 Déc - 17:52

mario-franc_Lazur a écrit:
tinhinane a écrit:
Voici ce qu'on peut lire dans les premières pages de la Bible de Jérusalem (édition de 2000)(il s'agit de la traduction de la Bible réalisée sous la direction de la très catholique Ecole biblique de Jérusalem) : 
"L'analyse de la forme définitive des textes – la seule à laquelle nous ayons accès – montre que l'unification rédactionnelle a beaucoup apporté à la formulation définitive"
 (p. 16)."… on préfère aujourd'hui parler de deux traditions dont l'ensemble a été élaboré d'une manière progressive, si bien que l'on peut trouver des passages très tardifs au milieu de passages beaucoup plus anciens" (p. 17).
.......................................;etc ..........


Mais rien de tout cela ne rend la Bible illégitime ! Tous ces Textes sont inspirés par DIEU.

Seules les Paroles de Jésus sont Paroles de DIEU ....

Tous ces textes sont inspirés par dieu


Les paroles de Jésus sont paroles de dieu


Les paroles de Jésus font parti de ces textes inspirés par dieu


Les paroles de Jésus sont-elles paroles de dieu, ou bien inspirées par dieu ?
scratch

_________________
قال ابن القيم رحمه الله : لو نَفَعَ العلمُ بلا عمل لمَا ذمَّ الله سبحانه أحبارَ أهل الكتاب، ولو نَفَعَ العملُ بلا إخلاص لمَا ذمَّ المنافقين
**********************************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ILLEGITIMITE DE LA BIBLE EN TANT QUE PAROLE DE DIEU   

Revenir en haut Aller en bas
 
ILLEGITIMITE DE LA BIBLE EN TANT QUE PAROLE DE DIEU
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pourquoi la Bible est-elle définie comme étant la Parole de Dieu ?
» Une Bible et tant de religion.
» La bible est elle vraiment la parole de Dieu ?
» La Bible et tant de versions
» Toute la vérité sur la parole de dieu !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DIALOGUE DES RELIGIONS  :: VIE DU FORUM :: Enseignement et Débat Interne :: ISLAM HANIF:La vraie religion pour Dieu, c’est l’islam. :: I) L'ISRAELISME ישראלות :religion de la torah כהנים "Cohanim", les Prêtres nommés par l’Éternel) :: *CHRISTIANISME:-
Sauter vers: